Pensionnat Shinichi

Bienvenue dans le Pensionnat Shinichi, perdu dans les profondeurs d'une étrange forêt. Il est spécialement conçut pour des êtres hors du commun, mystiques ou maléfiques... Si vous en faites parti, vous serez accueilli à bras ouverts.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand les morts reprennent vie. [ PV libre. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Quand les morts reprennent vie. [ PV libre. ]   Dim 20 Nov - 18:13

Mlle Mukuro se tortillait dans son lit. Elle n'arrivait pas à dormir, il fallait qu'elle se dégourdisse les jambes. Elle sauta de son lit, mit une longue noire & rouge & s'attacha les cheveux en chignon. Dormez de bon sommeil, demain pourrait bien être votre dernier jour ! Puis, elle éclata de rire tout en regardant les deux dormirent.

Elle se retrouva dehors, le vent soufflait délicatement, détachant quelques mèches de son chignon. Mlle Mukuro regarda le ciel. Je sens que cette nuit ne sera pas comme les autres. Elle déploya ses grandes ailes. Elle aimait toujours autant cette sensation de liberté que lui procurait le vol. Elle survola la cime des arbres jusqu'à arriver au cimetière. Elle se posa doucement sur le sol boueux. Pourquoi ne pas invoquer des morts ? Un léger rire s'échappa d'entre ses lèvres. Kurayami s'approcha d'une tombe & inspecta le nom. Rei Sanoki.

« Tu devais être un bon gars toi !
dit-elle en rigolant, d'un rire à vous glacer le sang puis elle reprit. Dommage que tu sois mort ! »


Son rire retentit dans toute la forêt laissant s'échapper une nuée de corbeaux. Elle fit une pirouette sur le petit muret qui entourait les tombes. Elle s'envola un peu. L'on aurait pu croire à un rituel ou à une danse. Elle retomba sur le muret tout en chantant un chant macabre. Un large rictus s'affichait sur son visage qui était déformé par cette folie passagère. Elle continua de danser, sans relâche, semblant ne pas connaître la fatigue. Son chignon se détacha, laissant tomber ses cheveux rouges écarlates telle une coulée de sang.

Mlle Mukuro sortit son couteau machinalement. Aller-t-il y avoir un meurtre ?
Revenir en haut Aller en bas
Saki Himaky

Admin ~ Noctis Tenebris Edamus... ~

avatar


Messages : 552
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 20
Localisation : En tête à tête avec sa double conscience meurtrière~

Feuille de personnage
Nom Prénom: Himaky Saki
Âge: 16 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Quand les morts reprennent vie. [ PV libre. ]   Dim 20 Nov - 19:44

Saki restait là, assise en tailleur sur son lit, fixant la lune pâle qui brillait dans le ciel. Cette nuit, comme les précédentes, elle ne trouvait pas le sommeil. En son corps mort, elle percevait son sang qui s'agiter, bouillonner. Malgré les efforts que la demoiselle faisait, sa nature revenait encore et encore, l'harcelant chaque nuit un peu plus. Vampire... Elle sentait la bête au fond d'elle même s'agiter, mander de la chaire et du sang.
Fiévreusement, la jeune fille se passa la main sur le front. Quelques gouttes de sueur y perlaient.
Faim... Soif...
Aussitôt, elle appuya vivement ses mains contre sa bouche. Les deux dagues venaient de sortir... Elle avait atteint sa limite, elle en était consciente. Pourtant elle ne voulait pas, pas cette nuit. Son corps fut secoué par de faibles mais continus tremblements. Saki était dépendante à cette substance, son existence même en dépendait...
Chancelante, elle se leva de son lit et enfila un jean et un col-roulé noir. Il fallait qu'elle parte pendant quelque temps, histoire de se calmer. Elle ne pouvait se permettre de mettre la vie de ses pensionnaires en danger.
D'un pas lent elle quitta la chambre, non sans jeter un regard vers ses deux autres colocataires. Elle referma soigneusement la porte derrière elle, les membres flageolants. La demoiselle fit à peine un pas dans le couloir qu'elle se retrouva au sol, prise d'une violente migraine. Elle se releva et avança dans le couloir, prenant appuis des murs.

La vampire s'arrêta contre un chêne, haletante. Ses doux yeux gris étaient maintenant des cavités écarlates, voilées d'une ombre impénétrable. Il fallait qu'elle trouve au plus vite un quelconque animal pour le vider de son sang. Le goût serait écoeurant, certes, mais elle ne pouvait pas se nourrir d'un met plus raffiné. Elle se l'était promis...
Saki continua sa route, décidé à trouver de quoi se mettre quelque chose sous les crocs.
Au bout de plusieurs minutes, la jeune fille arriva près du cimetière. Cela faisait des décennies qu'elle n'y avait pas mis les pieds. Tel un animal, elle poussa un feulement rauque. Ce n'était pas dans cet endroit qu'elle trouverait subsistance... Soudain, elle aperçut un éclair rouge, semblable à une flamme, qui "dansait" sur un muret. Elle cligna des yeux pour se remettre les idées en place. Mais elle n'y arrivait pas... Son cerveau ne faisait qu'associer cette couleur à de la nourriture...
Faim...Soif...
Saki s'approcha un peu plus, et s'arrêta au niveau d'une tombe. L'attirance était forte. L'être qui se tenait non loin d'elle semblait l'appeler, l'inviter à mordre dans sa gorge pâle. La jeune fille fit un pas, puis, reprenant soudainement ses esprits, recula et buta contre la margelle d'une tombe, pour se retrouver affalée sur celle-ci. Elle leva lentement ses yeux vers la demoiselle sanglante qui venait de sortir un couteau.

-Qui... qui êtes vous ?

_________________




"Can you see it ? This feelings...
Tsumetaku uchitsukeru Quiet."





Dernière édition par Saki Himaky le Dim 4 Déc - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinichi.forumgratuit.org
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Quand les morts reprennent vie. [ PV libre. ]   Ven 2 Déc - 12:51

- Qui... qui êtes vous ?

Ces quelques mots interrompirent Mlle Mukuro dans sa folie. Elle se retourna toujours son couteau à la main & posa son regard froid sur la jeune fille.

« Qui suis-je ? Ne connais-tu donc pas, ta professeur d'arts & théâtre ? Je suis fort déçue de ta part ! ricana-t-elle. Voyons, voyons.. Toi, tu es.. Mlle Himaky, la jeune vampire !»

Par sécurité, la démone s'envola très haut dans les airs pour être hors de porter de la vampire & pour, tout de même, pouvoir l'attaquer. Mlle Mukuro sortit un autre couteau & puis, comme par un tour de magie, une dizaine de couteaux apparut flottant dans l'air. Rien ne les tenait, rien ! Alors comment est-ce possible ? Est-ce à cause de la folie de Kurayami ? Peu importe, la jeune fille reprit son discours ::

« Vous me croyez folle sans doute ? Aller, ne le niez pas, j'arrive à lire vos pensées, rien qu'en regardant dans vos yeux ! Pourquoi donc vos yeux d'ordinaire gris sont-ils devenus rouges ?
Elle fit une pause. Ah ! Mais que je suis sot ! C'est votre soif ! Hélas j'en suis navrée, mais, je n'ai point de sang à vous offrir. Le mien est de si mauvais goût.. »

& elle continue ainsi, à discuter. L'on pouvait voir qu'elle faisait du théâtre depuis bien longtemps, car ses mouvements & ses paroles étaient, comme déjà écrites dans un scénario, que la jeune démone aurait appris sur le bout des doigts. Son visage souriait, mais ce n'est pas de joie, mais de folie ! Une folie si grande, qu'on la cru sans fin.
Revenir en haut Aller en bas
Saki Himaky

Admin ~ Noctis Tenebris Edamus... ~

avatar


Messages : 552
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 20
Localisation : En tête à tête avec sa double conscience meurtrière~

Feuille de personnage
Nom Prénom: Himaky Saki
Âge: 16 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Quand les morts reprennent vie. [ PV libre. ]   Sam 3 Déc - 21:58

A peine Saki avait elle parlé que l'étrange jeune fille se retourna vers elle en débitant un flot de paroles narquoises. Visiblement, il devait s'agir de Mlle Mukuro, la professeur de théâtre et d'art qui venait d'arriver il y a quelque jour. La vampire en avait juste entendu parler -quoi de plus normal après tout...- mais ne l'avait jamais vu en personne. La demoiselle semblait bien renseignée à son sujet, mais cela n'en était pas assez... Elle laissa échapper un bref soupir de soulagement et fixa sa professeur qui venait de s’envoler à quelques mètres du sol. La jeune fille arqua les sourcils, surprise. Était-ce un ange ? Non, non... Elle lui paraissait tout autre... Une démone...
Alors que Saki la dévisageait avec perplexité, Mlle Mukuro fit apparaître des dizaines de couteaux, flottant dangereusement autour d'elle. La vampire ne recula pas, ne bougea pas d'un millimètre. Elle n'avait pas peur. En aucun cas. Ces lames pouvaient traverser son corps et le déchiqueter en des milliers de petits lambeaux de chaire mais ne pouvaient la tuer...

-Vous me croyez folle sans doute ? Aller, ne le niez pas, j'arrive à lire vos pensées, rien qu'en regardant dans vos yeux ! Pourquoi donc vos yeux d'ordinaire gris sont-ils devenus rouges ? Ah ! Mais que je suis sot ! C'est votre soif ! Hélas j'en suis navrée, mais, je n'ai point de sang à vous offrir. Le mien est de si mauvais goût..

La folie... Cela était sans doute possible. Pourtant ce degrés là ne l'inquiétait guère... La demoiselle ressemblait tant aux autres démons... Des êtres se prétendant cruels et tuant sans répits. Voulait-elle lui faire peur ? Cela était une hypothèse...
La démone la questionna sur ses yeux avec ironie et s'excusa d'être de très mauvais gout. Saki baissa lentement le regard, cette stupide mascarade lui coupant l'appétit. Au moins un point positif dans cette rencontre... Ses yeux reprirent peu à peu leur teinte normale. Elle avança lentement de sorte à ce placer sous son interlocutrice.

-Excusez moi de ne pas vous avoir reconnu Mlle... Mais je crois que c'est la première fois que nous nous rencontrons... s'excusa-t-elle platement.

Son regard à présent malicieux se planta dans celui de la demoiselle, flottant à plusieurs mètres d'elle.

-Pour ce qui est du sang, cela n'est pas grave... Il m'arrive souvent d'avoir quelques... crises ? Elle écarta ce sujet d'un geste de main. Cela vous importe peu de toute façon. Pourquoi ne descendriez vous pas Mlle ? Auriez vous peur de moi ? Que cela ne vous inquiète guère, à vrai dire je n'ai plus si faim maintenant...

Elle accompagna sa dernière phrase d'un sourire moqueur, désireuse de voir l'expression de la jeune femme. Un démon, de nature orgueilleuse, répliquerait une réponse cassante immédiatement...

_________________




"Can you see it ? This feelings...
Tsumetaku uchitsukeru Quiet."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinichi.forumgratuit.org
Hana Amaiti

Reine du Kerala ~ Exorciste des dieux Serpents
avatar


Messages : 339
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 22
Localisation : En méditation sur un quelconque rocher.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Pr. Hana Amaiti
Âge: d'apparence 23ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Quand les morts reprennent vie. [ PV libre. ]   Sam 3 Déc - 23:45

Hana n'arrivait pas à dormir cette nuit là. Enfin en même quand on fait partie de la famille des démons on a pas forcément énormément besoin de sommeil. Toujours est-il que la jeune succube était extrêmement agitée, elle sortit donc du pensionnat et sans savoir où aller courait à vitesse surhumaine, ses deux grandes ailes noires corbeau pliées de façon aérodynamique, tout comme ses bras. Elle ne s'arrêta que quand elle vit un cimetière devant elle.

D'ordinaire elle déteste les cimetières -enfin leurs habitants plutôt- mais ce soir elle se sentait étrangement sans peurs et joueuse, et il lui avait sembler apercevoir une masse rougeoyante qui lui était cachée par un arbre qui était à l'intérieur de la macabre enceinte religieuse. Elle demanda à la déesse de la Nuit de dissimuler sa présence et son odeur de démon, au cas où. Elle contourna le mur par la droite jusqu'à arriver le plus loin possible de l'endroit où elle avait vu l'éclair écarlate, elle sauta sur le mur délimitant le cimetière et resta accroupie dessus, légèrement penchée en arrière, ses mains tendues tenant l'avant du mur, la retenant de "tomber". Dans sa posture bizarre elle avait l'air d'une grenouille avec des ailes. Quant à l'arbre, qui devait être un gros chêne, il était maintenant vers sa gauche. "wouaah, cet éclair vermeil n'est donc autre qu'une succube en extase démoniaque?" comprit Hana en regardant la jeune folle tout de rouge et noir parée (cheveux, yeux et habits). Hana déploya lentement ses deux grande ailes de manière à la dissimuler sans qu'elle ne perde rien du spectacle. "Etrangement je me joindrait bien à elle, je suis vraiment d'humeur, mais méfiance, je ne la connait pas et les démons en transe sont dangereux..."

Puis tout d'un coup arriva encore une autre personne encore plus jeune, une jeune fille aux cheveux bruns -paraissant absolument noirs dans l'obscurité de cette nuit- et aux yeux gris. Elle et le démon aux cheveux rouges échangèrent quelques paroles plus ou moins sarcastiques mais Hana ne les suivait qu'à moitié, tant elle fut choquée par l'odeur de la nouvelle venue. "Un vampire! Dans ce pensionnat? très intéressant!!" pensa-t-elle avec joie, ainsi qu'une petite pointe de nostalgie, elle repensa au passé...Puis sortit de ses rêveries quand un certain mot qu'elle avait toujours apprécié lui frappa sur les oreilles :

Pour ce qui est du sang, cela n'est pas grave... Il m'arrive souvent d'avoir quelques... crises ? Elle écarta ce sujet d'un geste de main. Cela vous importe peu de toute façon. Pourquoi ne descendriez vous pas Mlle ? Auriez vous peur de moi ? Que cela ne vous inquiète guère, à vrai dire je n'ai plus si faim maintenant...

Hana partit d'un petit rire léger, tel un tintement de clochette, comme si elle compatissait et se rappellait d'une bonne blague en même temps. Sûrement ne rigola-t-elle pas au bon moment car c'était un tout petit moment de silence, de ce fait le rire échappé de ses lèvres résonna dans le froid nocturne, donnant un air décidément encore plus étrange à ce pauvre cimetière.

Menteuse! reprit Hana sur un ton malicieux et riant de nouveau, elle ne le gazouilla qu'une seule fois, mais l'écho présent à cause de collines au loin l'accompagna. Menteuse, disait-elle, car elle savait bien qu'il était assez vantard pour un vampire de dire que la Soif pouvait se dissiper, comme ça suivant l'humeur du vampire! Elle en savait quelque chose!

Hana attendit quelques secondes, puis demanda à la déesse de la Nuit de lever le voile qu'elle avait demandé de poser sur elle, et, sans changer de position, déploya ses deux immenses ailes au plumage noir, laissant apparaître aux deux jeune filles un sourire joueur et une lueur sadique dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël Merss

♠✝~ Devilish and sarcastic; Raphaël is here ! ~✝♠

avatar


Messages : 122
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 21
Localisation : behind you~

Feuille de personnage
Nom Prénom: Merss Raphaël
Âge: 19 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Quand les morts reprennent vie. [ PV libre. ]   Dim 4 Déc - 8:54

Raphaël cogna sourdement du poing contre la fenêtre. Lançant un regard rageur en direction de la forêt, il fronça les sourcils. Il sentait les différents flux d'énergie qui s'y échappaient, cela l'empêchant de fermer l'oeil. Il y avait du monde là bas, peut être un combat ? Cette nouvelle pensée illumina les yeux ambres du démon. Les conflits mènent à la guerre qui mène elle même à la mort... Pour quelqu'un de normalement constitué, ce genre de pensée horrifiait. Mais pas pour lui, pas pour Raphaël. Un sourire macabre fendit ses lèvres. S'il le pouvait, il se battrait volontiers... Dans cet endroit, qui ressemblait plus à un asile qu'un pensionnat, le jeune homme se sentait comme prisonnier. Sa vie n'était à présent plus constituée de meurtres, non, mais d'heures de cours interminables...

-Tu es tombé bien bas mon cher... murmura-t-il avec une pointe d'amertume dans la voix.

Et, sur ce, il attrapa son long manteau accroché à la poignée de la fenêtre. Il le mit rapidement sans prendre le soin de la fermer. De toute façon il ne craignait pas le froid. Un étrange rictus au visage, il quitta son poste, ses pas retentissant lugubrement dans le couloir désert, seulement suivit de son ombre.

Raphaël marchait à pas vifs, impatient. Le mystérieux flux d'énergie se faisait de plus en plus près, plus proche à chaque pas. Mais alors qu'il avançait, tout en scrutant l'astre lunaire, une silhouette le devança rapidement. Il stoppa le pas, cherchant l'auteur de cet acte. Fouillant l'immense forêt du regard, le démon aperçut vaguement une jeune femme au long cheveux noirs. Dans une moue agacée il soupira. Encore un individu de plus... Il venait alors de comprendre. Si l'énergie ne faisait qu'augmenter c'était parce que cette démone -il le présumait vu sa rapidité fulgurante- se rapprochait de lui...
Mais avant qu'il put faire quelque chose, il sentit se présence s'estomper. Elle préfère donc se tapir dans l'ombre... M'aurait-elle vu ? Raphaël, moins perfide qu'elle ne cacha sa présence. Il se moquait éperdument que d'autres créatures perçoivent son énergie démoniaque. Celle-ci était puissante, cela n'allait sans dire, mais ce n'était rien comparé à l'autre partie qu'il retenait au plus profond de lui même.
Il continua de marcher, le regard hagard, suivant les douces slaves de pouvoirs.
Se fut donc, sans surprise qu'il déboucha devant un cimetière. Il leva dédaigneusement la tête et remarqua une masse rouge qui voletait follement dans le ciel nocturne. Son regard s'arrêta vers le visage de la jeune fille aux cheveux rouges et, il ne put réprimander un sourire mauvais quand il reconnu la demoiselle Kurayami, qui n'était autre qu'une de ses collègues et l'une de ses colocataires. Celle-ci semblait étrangement animé cette nuit, plus qu'à l'ordinaire. Crise de folie je présume... Pathétique. Raphaël baissa ensuite le regard pour apercevoir une adolescente, plus jeune que la démone vermeil. Ses yeux ardoises lui permirent de la reconnaître aussitôt. Saki. Saki Himaky. Cette candide jeune fille l'amusait beaucoup. Aimable, serviable mais malheureusement toujours seule... Enfin à moitié. Elle traînait souvent avec un idiot borgne aux cheveux orangés. De la voir ici l'étonnait. Elle ne semblait pas être le genre de fille à fréquenter ses endroits ni à s'entretenir avec des furies... Percevant plusieurs brides de leur discussion, le démon retenu un rire macabre. Pauvre petite chose déplorable qu'était un vampire... La jeunette devait sûrement avoir faim...
Ne trouvant rien d'intéressant dans cette rencontre, il s'éloigna un peu plus et tomba sur la démone aux cheveux noirs qui était accroupit -?- sur un muret. Elle aussi paraissait écouter la conversation. Dès que la vampirette affirma sa soif calmée, celle-ci se manifesta.

—Menteuse!s'écria-t-elle.

Raphaël la regarda, silencieux. Seule sa boucle d'oreille en forme de crucifix qui teintait d'un son métallique trahissait sa présence. En un éclair, elle leva le voile qui camouflait sa présence et déploya ses ailes de volatile... Comme si un démon devait avoir des ailes de pigeon pour se faire respecter...Elle ne bougeait pas, affichant un sourire triomphant aux deux jeunes filles. Le démon, s'avançant sans bruits dans son dos, railla sur un ton moqueur :

-Veuillez excusez mon impolitesse, mademoiselle, mais que pouvez vous savoir là dessus ? Vous n'êtes pas un vampire à moins que je ne le sache...

Il planta ses yeux ambres dans les siens et reprit calmement.

-Du moins... Vous n'en êtes plus un.

Un bref sourire tordit ses lèvres. Il restait calme et posé, sans rien laisser paraître en surface; comme à son habitude. Mais la présence de tous ces nuisibles parasites le dérangeait quelque peu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand les morts reprennent vie. [ PV libre. ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les morts reprennent vie. [ PV libre. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la musique est bonne.. (RP LIBRE)
» [Event] quand les morts se remettent à marcher
» Quand la femme prend la fuite....[Libre]
» Quand le sommeil ne vient pas ... LIBRE
» C'est quand on a tout perdu qu'on est libre de faire ce que l'on veut - Julia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Shinichi :: L'extérieur :: Endroits sombres :: Le Cimetière-