Pensionnat Shinichi

Bienvenue dans le Pensionnat Shinichi, perdu dans les profondeurs d'une étrange forêt. Il est spécialement conçut pour des êtres hors du commun, mystiques ou maléfiques... Si vous en faites parti, vous serez accueilli à bras ouverts.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre plus qu'innatendue au beau matin. [ Pv : Popi 8D ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aï Haïbara

The musician to dreamland

avatar


Messages : 386
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 22
Localisation : Au pays des rêves.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Aï Haïbara
Âge: 17
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Une rencontre plus qu'innatendue au beau matin. [ Pv : Popi 8D ]    Sam 13 Oct - 9:51

Haïbara avait besoin d'une balade matinale ce matin. La nuit passée, elle avait mal dormi.
Des souvenirs du passé étaient revenus à la tête de Haïbara ; elle qui ne voulait pas penser à tout cela se sentait mal ce matin. Cette balade était donc venu à point nommer, car si elle était restée travailler comme à son habitude, elle n'aurait rien pu faire.
Elle se dirigea donc en direction du jardin, il n'y aurait rien de mieux que cela pour se changer la tête se disait-elle. Le contexte du jour dans le jardin était juste splendide se disait-elle, les fleurs qui fleurissaient au bon matin sous la brume du printemps, le soleil qui commençait à se lever doucement, les oiseaux qui chantaient tout doucement. De plus, Haïbara avait l'air d'être seule dans le jardin, elle pourrait désormais penser à autre chose, se vider la tête.

« Quel cadre idyllique... Haïbara vide toi, pense à autre chose. Mais si seulement il y avait quelqu'un ici, sa m'aurait tant aidée à penser à autre-chose. »

Elle continua à avancer dans le jardin, Haïbara était juste enivrer par le parfum des fleurs et ce cadre. Avec ces livres à la main, elle pourrait y être pour toujours. Car un tel cadre comme celui-ci, elle ne l'avait vu qu'a travers ces livres ; jamais en réalité.
« Était-ce un jour heureux qui s'annonce ? Pour une fois, cela serait sympa. Car mes jours devenaient monotone, je veux rencontrer des gens.»
Haïbara lorsqu'elle évoquait des jours heureux, c'était lorsqu'elle rencontrerait peut-être des nouvelles personnes. Pas des personnes de tout les jours, qui font leurs vies, qui ne font attention à personnes mais une ou des personnes qui sauraient l'apprécier pour ce qu'elle est, qui ne la jugerai pas, qui apprendrais à la connaître.
À ce jour, seule sa sœur l'avait fait. Elle voulait donc désormais changer tout cela, mais pour ça il faudrait que des gens viennent dans le jardin, pour que Haïbara puisse apprendre à en connaître certains ou certaines.

« Je me sens seule, pourquoi n'y a t-il pas quelqu'un comme moi dans le jardin ? Le cadre est si idyllique, je veux le partager avec quelqu'un. La première personne qui passe, je l'aborde. »

Haïbara se disait qu'elle fallait qu'elle change, donc se laisser aborder par les gens étaient une chose qu'elle devait laisser. Désormais elle devait aller de l'avant, s'affirmer tel qu'elle est. Mais faire tout cela l'effrayait amplement, elle ne l'avait jamais fait donc elle appréhendait.
Elle regardait donc le paysage, ce cadre, ce contexte qui évoquait tant d'amour.
« Un jour, je le vivrais peut-être. Mais avec qui ? Un homme, une femme ? » Haïbara n'en savait rien, mais elle attendait juste la bonne personne. Elle n'avait d'ailleurs jamais définit son orientation sexuelle, elle trouvait les femmes et hommes aussi beaux l'un que l'autres.
Mais celle qui saurait la comprendre, l'aimer telle qu'elle est, serait la bonne personne.
Pour changer Haïbara devait arrêter de penser, de se poser des questions, mais pour elle c'était impossible. Elle ne savait faire que ça, que pourrait-elle donc faire alors ? Telle était la question qui revenait tant dans sa tête.

« Ne te pose plus de question Haïbara, il faut que tu fonce, tu as déjà perdu trop de temps.»

Après avoir bien avancer dans le jardin, elle se posa sur un banc. Elle se mit à regarder le paysage, tout en chantonnant une petite chanson de son enfance, en attendant peut-être l'arrivée de quelqu'un.

♬ Get it Started ♬


Dernière édition par Aï Haïbara le Sam 13 Oct - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popi Macgregor


avatar


Messages : 327
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 19
Localisation : Au temps où Nirvana et Korn jouaient encore...

Feuille de personnage
Nom Prénom: Popi Macgregor
Âge: 16
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre plus qu'innatendue au beau matin. [ Pv : Popi 8D ]    Sam 13 Oct - 12:25

Spoiler:
 
Ce matin là, Popi se leva tôt. Sa première nuit dans le pensionnat lui avait fait du bien.
Reposé, heureuse, la jeune neko se leva avec le soleil. Son apparence de chat lui permis de sortir du dortoir sans réveiller son autre occupant. Elle suivis les couloirs sinueux qui l'amenèrent vers un grand jardin.
Le doux parfum des fleurs, la multitude de couleurs s'étalant sous ses yeux, la douce brise du vent dans son pelage et le sifflotement des oiseaux lui fournirent un sentiment de bien être. Les premiers rayons d'un soleil d'automne lui chauffés agréablement le corps. Elle se promena dans ce minuscule bout de paradis, dévorant du regard la teinte ocre des feuilles ainsi que la belle couleur des derniers fruits d'étés.
Toujours sous sa forme de chat, la belle neko grimpa dans un arbre et se percha sur une branche. Ici, tout avais un autre sens. Le pensionnat lui ouvrais de nouvelle porte dans sa misérable vie. Quelques jours heureux pouvait s'annoncer à l'horizon. Elle décida de reprendre le cour des choses, de faire une croix définitive sur son passé. L'orphelinat et toute choses se rapportant à ça devait enfin disparaître.
Elle sourit. Elle se sentait libéré d'un terrible poids. Aucuns cauchemars de pouvaient franchir l'aura de joie qui envahissait à cet instant la jeune anglaise. Elle repris forme humaine.
Elle se mis à chanter, tout doucement, toujours perché dans l'arbre ; les yeux fermés.

« Oh mon égérie, quittons ce bitume qui nous rends gris,
Nous aboutis et sali nos plumes.
Oh toutes ces prairies, si près d'où je viens, si loin d'où je suis
Si loin d'ici, si près d'où je viens... »


Mais ça voix fut vite mêle à une agréable mélodie. La voix de la neko s'estompa. Elle se tut, écoutant le chant inconnue. Intrigué, elle se pencha, et découvrit avec surprise une jeune fille assise sur un banc, juste en dessous de son arbre.
Elle entreprit de descendre de son arbre, sans un bruit, et s'assit juste derrière la nouvelle venue. La belle voix l’envoûtait. Elle s'assit derrière l'étrangère et écouta, jusqu'à ce que la mélodie s'arrête.
Mais comme à son habitude, ce ne fut qu'une phrase un peu niaise qui s'échappa de sa bouche :

« Tu chantes très bien. »

Elle aurait voulu en dire plus mais elle se tut, attendant craintivement la réponse de la belle inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aï Haïbara

The musician to dreamland

avatar


Messages : 386
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 22
Localisation : Au pays des rêves.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Aï Haïbara
Âge: 17
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre plus qu'innatendue au beau matin. [ Pv : Popi 8D ]    Mer 24 Oct - 15:53

J'étais entrain de chantonner tout doucement en regardant le paysage, lorsque j'entendis une douce petite voix à peine audible, mais elle était toute belle. Mon ouïe assez développer me permettant de bien entendre, je me mit donc à cherche d'où cette belle voix venait. J'étais entrain de regarder au alentour, mais j'étais seule. Et puis je l'aurai déjà remarquer si il y avait quelqu'un, mais qui sait elle était peut-être déjà la. Mais donc d'où pouvait provenir cette belle voix ?
Tel était la question qui me perturba pendant un moment, mais je ne voulais pas m'en faire. Cette voix, elle venait peut-être de mon imagination. Qui sait ?
J'avais donc pris la décision de ne plus m'en occuper pour l'instant, je m'amusais à regarder le paysage, à m'imaginer dedans vivant comme un bon couple en famille … jusqu'à que cette voix m'interrompit de nouveau :

« Tu chantes très bien. »

Je ne savais toujours pas d'où venait cette voix, mais elle avait l'air de me parler, donc il fallait bien que je la cherche pour lui répondre. Je ne pouvais plus ignorer cela, il y avait donc bien quelqu'un avec moi mais où ; mais une chose est sûre c'était une fille. Elle avait une voix si douce et belle, qu'il l'était impossible que ce soit un garçon.
Au moment où je voulais me lever pour reprendre la balade, c'est là que j’aperçus une belle fille.
Elle était grande et mince, cheveux coupés mi-long de couleur verte et elle avait de grand et brillant yeux bleus ; elle était juste splendide, c'était tout une fille parfaite physiquement pour moi. Des goûts assez excentrique notamment avec ces cheveux verts, mais le tout faisait d'elle une magnifique fille qui ne me faisait que de me plaire.
Mais une question me revenait toujours à l'esprit, comment avait-elle fait pour venir derrière moi sans que je le sache ? C'est une question que je voulais lui poser, mais tout de même pourquoi y aller si vite. Prenons notre temps pour que je la connaisse, pas besoin d'être direct. Et puis, elle a l'air sympa.

« Merci, et toi tu as une magnifique voix. Elle me perturbait même depuis tout taleur, mais bon passons. Je m'appelle Haïbara Aï et toi ? »

J'avais peur d'avoir mal fait, mais il était temps que je change. Il était peut-être temps que je fasse le premier pas vers les gens, qui sait sa peut me sourire. Mais cette fille m'attirait temps, selon ce que j'ai pu étudiée l'amour, l'attirance pour quelqu'un se manifestait par des signes bizarres … Je ne le suis pas là non ? Que suis-je donc entrain de raconter, je perds la tête là … Pourquoi je parle d'amour ? Je ne la connais même pas, Haïbara fait pas ta tête de mule et cesse de penser. Ne pourrais-tu donc pas être déconnecté de la connaissance pour une fois et ne penser à rien ?
C'est décidé, il fallait que j'engage réellement la conversation. Je ne devais plus me laisser faire et fuir toute personnes qui m'approchait. Sans même lui laisser le temps de me répondre, je repris donc :

« Très belle demoiselle qu'est-tu, ne voudrais tu donc pas descendre de l'arbre pour venir à mes côtés ? Je ne connais personne encore ici, je voudrais donc faire connaissances avec des gens. »

Non, j'ai du trop en faire là. Que cela va donc t-il donner ? J'ai peur du résultat maintenant...
Mais en faîtes, pourquoi suis-je entrain d'avoir peur. Ne t'étais-tu donc pas débrouiller toute seule avant d'arriver ici ? Nanako t'aurais dit quoi en plus; n'ait pas peur avance et sois heureuse. Et puis si sa va vraiment mal, pense à moi. C'est vrai qu'elle me manque, mais son souhait le plus cher serait que je sois heureux tout de même. Donc n'ait pas peur et avance, parle lui et fait d'elle une amie pour toi.
Sur ces courtes pensées, je me remit donc de nouveau à regarder le paysage. Ce paysage si magnifique, là où je pourrais passer ma vie. Je ne dis pas que j'en ait pas envie, mais qui ne voudrais pas avoir sa propre maison et sa propre famille aussi.


♬ Le temps du changement ♬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popi Macgregor


avatar


Messages : 327
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 19
Localisation : Au temps où Nirvana et Korn jouaient encore...

Feuille de personnage
Nom Prénom: Popi Macgregor
Âge: 16
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre plus qu'innatendue au beau matin. [ Pv : Popi 8D ]    Jeu 25 Oct - 20:25

Spoiler:
 

La jolie fille se retourna enfin. Popi croisa son regard et elle fut troublée par sa beauté. Elle sentit ses joues s'enflammer, bien qu'elle ne savait pas trop pourquoi. Elle baissa les yeux avant de se trouvé ridicule. Si elle devait commencer une nouvelle vie ici, elle devait entreprendre de laisser ses mauvaise manie. Et donc de laisser sa timidité de côté. Elle releva les yeux sur la charmante fille : son visage bien dessiné, ses cheveux brun contrastant sa peau claire... elle se sentit de nouveau perturbé par cette inconnue.

« Merci, et toi tu as une magnifique voix. Elle me perturbait même depuis tout à l'heure, mais bon passons. Je m'appelle Haïbara Aï et toi ? »

Popi souris en entendant la douce voix s'élevait.

* Enlève ton masque, lâche cette timidité et répond honorablement *

Elle ouvrit la bouche mais Haïbara la coupa :


« Très belle demoiselle qu'est-tu, ne voudrais tu donc pas descendre de l'arbre pour venir à mes côtés ? Je ne connais personne encore ici, je voudrais donc faire connaissances avec des gens. »

La jeune neko entrepris de descendre, mais en humain la tâche était moins facile.
Une fois à terre, elle s'avança vers la jeune fille avant de lui sourire :

« Moi c'est Popi Macgregor. Je suis désolé, j'aurais dû descendre avant, excuse moi. »

Elle se sentais bien. Décidément, la journée s’annonçait plutôt bonne pour un premier jour dans une nouvelle vie ! Si tout les jours devait être aussi beaux que celui-ci, elle se plairait ici. Et elle espérait rester encore avec cette fille, Haïbara, car elle se sentais bien avec elle.

« Je suis nouvelle ici aussi. Et je ne connais pas grand monde non plus. On s'assoit ? »

Elle désigna le banc du doigt avant de sourire et de s'installait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aï Haïbara

The musician to dreamland

avatar


Messages : 386
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 22
Localisation : Au pays des rêves.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Aï Haïbara
Âge: 17
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre plus qu'innatendue au beau matin. [ Pv : Popi 8D ]    Dim 11 Nov - 17:24

Je voulais bien me sentir, donc en apparence on pouvait croire que c'était vrai. Mais au fond de moi je ne l'étais pas. D'autant plus que lorsqu'elle se sentit gênée en me regardant, cela ne m'arrangeait pas. Comment pouvait-on être gênée d'une fille comme moi ? Je ne suis rien, rien qu'une pauvre petite sorcière qui n'a plus d'âme actuellement...
Stop bakate que tu es, arrête donc te prendre la tête. De plus si elle se sent mal en te regardant, c'est que tu en vaut la peine. Donc que suis-je entrain d'attendre ?
Lorsque je lui répondis, elle se mit à me sourire. Pourquoi donc ? Je n'ai rien dit de spécial, quel drôle de personne elle est.
J'étais dans mes pensées, je ne savais plus quoi dire ni faire la … Je voulais me lâcher, mais comment devais-je m'y prendre ? Devais-je faire comme dans tout ces films à l'eau de rose et me lâcher comme eux ? Idiote que tu es, tais-toi. Fais donc comme ces acteurs comme Dom Juan, improvise donc.
Je voulais rajouter quelque chose, lorsque je fut coupée. Elle était entrain de descendre et de s'avancer vers moi en souriant, lorsqu'elle dit d'une très belle voix :

« Moi c'est Popi Macgregor. Je suis désolé, j'aurais dû descendre avant, excuse moi. »

Comment avait-elle fait pour monter sans que je le sache ? Tout de même, moi qui ait une ouïe si développer. Mais elle est si belle, je me laisserait avoir par les apparences physiques ? Hey hey... my dear calme toi. Pourquoi laisserait-tu tes principes comme cela ? Arrête donc … Libère toi, mais n'abandonne jamais tes principes. Tel est la règle d'or que tu dois garder en toi. Étais-je entrain de me dire. Mais d'un coup pendant que j'étais dans mes pensées, elle qui était encore plus belle de près, reprit tout en désignant le banc :

« Je suis nouvelle ici aussi. Et je ne connais pas grand monde non plus. On s'assoit ? »

Je me rapprochait donc d'elle, au point même de la coller comme des amoureux. Est-ce ceci se libérer ? Elle devait attendre une réponse, je devrais bien, mais c'est à ce moment-là qu'un sentiment étrange venait. Je pensais que c'était de la joie, mais se pouvait t-il que cette fille me provoque ce sentiment ? Non arrête, sa ne doit être que passager. Pense à autre chose …
C'est alors qu'une étrange pensée me vint à l'esprit et par connerie je la sortit d'une toute petite voix.

« Quel drôle de personne est-tu … »

J'eus de la chance de m'être arrêter avant, sinon que cela aurait-il donner ? Je perds la tête, elle me fait tant de l'effet. Apprends à la connaître plutôt, vint ton mauvais caractère insociable etc … Et soit heureuse Haïbara. Cette petite voix était toujours là au bon moment, comme si c'était Nanako qui parlait. Heureusement qu'elle était là d'ailleurs, sinon je serais perdu il y a bien longtemps de cela. Et puis sans elle, je n'aurai rien pu faire ni grandir comme cela durant tout ce temps. Elle est en moi et je suis en elle, mais il y aurait-il une place pour quelqu'un d'autre plus tard ?
En espérant ce moment futur je reprit, d'une voix plus sérieuse, sûre et élancer :

« Ne t'en fais donc pas, je suis nouvelle aussi ici donc … Mais excuse moi de vouloir être directe mais étant nouvelle j'aimerai beaucoup me faire des amies et comme tu est belle et gentille. Je pense que tu ma compris. »

Je mit mon bras près d'elle, j'étais quasiment près à lui tenir la main mais je n'osais pas la regarder … Peur d'affronter son regard, un regard qui dois se demander quel étrange fille j'étais …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popi Macgregor


avatar


Messages : 327
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 19
Localisation : Au temps où Nirvana et Korn jouaient encore...

Feuille de personnage
Nom Prénom: Popi Macgregor
Âge: 16
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre plus qu'innatendue au beau matin. [ Pv : Popi 8D ]    Sam 24 Nov - 21:55

Spoiler:
 

« Ne t'en fais donc pas, je suis nouvelle aussi ici donc … Mais excuse moi de vouloir être directe mais étant nouvelle j'aimerai beaucoup me faire des amies et comme tu est belle et gentille. Je pense que tu ma compris. »

Oui, Popi avait très bien compris ce qu'Haïbara voulais dire. Cette journée était vraiment particulière. Elle ne devait pas rater cette chance. Le peu de personnes avec qui elle avait eu des relations lui revinrent soudent en tête. Et si elle foiré tout ? Si comme les autres fois elle se faisait avoir par elle même ? Elle c'était pourtant dit tout à l'heure que ce petit bout de paradis ne laisserait pas entrer son passé, mais pourtant... Il était si près, si ressent. Elle venait de perdre son sourire. Et ce n'était en aucun cas de la faute de cette fille. Elle essaya de balayer toute ses pensées, mais cela lui fut impossible, comme une barrière insurmontable. Ses yeux fixait dans le vide, elle était perdu dans un trou noir. Les images défilaient devant ses yeux. Il fallait qu'elle reprenne le contrôle de ses sentiments, car bientôt, Haïbara ce demandera pourquoi elle est comme ça. Qui voudrais être amie avec une fille qui n'écoute que ses pensées, qui garde les yeux dans le vide et qui ne parle pas ?
Elle redressa la tête, et regarda la jeune demoiselle. Ça lui redonna le sourire et une volonté nouvelle d'aller vers l'avant. Chassant ses dernières images noires, elle chercha une phrase pour entamer la conversation.

*Apprend à la connaître, pose lui des questions. Mais pas trop de questions, c'est énervant sinon. Une question... il me faut une question !*

Elle ne put s’empêcher de lâcher un petit rire en écoutant le petite voix qui résonnait dans sa tête et qui ne trouvait même pas une simple question. Finalement, elle se tourna face à Haïbara et pris ça voix la plus douce pour questionner la jolie fille :

« Ça te dirais de faire un jeu ? Je te pose trois questions, tu me répond et après on inverse, d'accord ? »

Popi ne laissa pas Haïbara répondre. Elle voulais jouer, s'amuser, rire et cette idée lui paraissait trop merveilleuse pour qu'on la gâche.

« Alors, la première : si tu pouvais être un mot, le quel serais tu ? Ensuite, si tu aurais un seul pouvoir magique, lequel serais t-il ? Et pour finir... Si je t'embrasse, que fais tu ? »

La jeune anglaise ne regretta pas sa dernière question. Elle était venu toute seule et il lui tardait presque d'entendre la réponse de sa nouvelle amie. Mais au fond d'elle, une petite voix la gronder, comme si quelqu'un lui indiqué ce qu'elle devait, ou pas, faire.

*J'ai étais bête de poser cette question, elle n'est encore qu'une inconnue pour moi, je suis aller trop vite. Moi qui voulais tout faire pour ne rien gâcher, me voilà servis.*

Cette voix lui mis un terrible doute, et elle tenta de se rattraper, tant bien que mal. Plutôt que mal, d'ailleurs, car elle ne choisis pas vraiment la meilleure solution :

« Si tu veux je répond en premier, pour te montrer. Voyons... si je serais un mot, je serais Liberté. Comme le poème de Paul Eluard, tu connais ? Après, comme pouvoir magique j'aurais bien aimer voler. Ou me rendre invisible, pour me cacher quand m'en vient l'envie ou pour disparaître quand la vie est trop cruelle. »

Oui, tant bien que mal, parce que répondre à cette troisième questions pour se rattraper ne servais à rien. Elle avais foiré, mais ne voulais pas reculer. Pas maintenant, pas tout de suite :

« Et... je pense que si tu m'embrassais et bien, je me laisserais faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aï Haïbara

The musician to dreamland

avatar


Messages : 386
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 22
Localisation : Au pays des rêves.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Aï Haïbara
Âge: 17
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une rencontre plus qu'innatendue au beau matin. [ Pv : Popi 8D ]    Dim 2 Déc - 21:17

J'avais peur d'elle, peur de sa réaction, qu'elle se demande pourquoi j'avais fait ça. -J'ai peur de tout et de rien aussi, sans doute suis-je entrain de me faire un film-.
J'étais perturbée, je ne savais plus quoi faire ; j'attendais qu'une chose : sa réponse.
Mais dans le fond, n'étais-ce pas ce que j'avais chercher ? Me rapprocher d'elle, être plus directe avec elle et tout ce qui allais avec ? Pourquoi dois-je me poser tant de questions alors, me prendre tant la tête. Ne dois-tu pas vivre ta vie et profiter ta vie ? J'y pense tout le temps et pourtant j'y arrive pas, enfin jusqu'en ce jour, car l'heure du changement est le bienvenue.
Le problème était qu'en face de moi, Popi n'avait plus le sourire ; quelque chose a du la chagrinée, mais surtout elle ne disait rien. C'est surtout ce dernier point qui m'intriguait tant, mais surtout cela me rendait triste. Je voulais en savoir plus la-dessus mais c'est à ce moment-là qu'elle en profita pour relever la tête ; et c'est en me regardant qu'un sourire lui revint au visage. Un doux et beau sourire qui ne put que me faire rougir.
Elle ne disait toujours rien, à part qu'un rire s'esclaffa de sa bouche. Drôle de fille celle-là tout de même, mais bon je ne vais rien dire ; comment pourrais-je dire quoi que ce soit d'ailleurs ? Elle est si sympathique et belle. J'étais entrain de me vouer d'admiration pour elle. -Ne me demandais pas pourquoi, je ne saurais pas vous répondre. Ces instants sont magiques et sont rares, je devrait en profiter-. Pendant que j'avais la tête dans mes pensées, elle en profita pour se tourner vers moi pour me dire d'une très douce voix :

« Ça te dirais de faire un jeu ? Je te pose trois questions, tu me répond et après on inverse, d'accord ? »

Elle avait l'air d'avoir retrouver le sourire et ce genre de situation ne pouvait que me toucher, moi qui était de nature si triste ; trouver quelqu'un d'aussi souriante comme Nanako l'était ne peut que me faire du bien. Surtout que dès lors qu'elle m'avait regardée, son sourire était revenu. -Je me fais sans doute un film, mais bon qui sait sa se trouve c'est grâce à moi.- Rien que d'y penser me rends toute rouge. Mais elle ne me laissa même pas approuver son idée de jeu, qu'elle me posa ces questions ; ce n'est pas que je suis contre son jeu, au contraire, mais elle ne me parlait pas depuis un moment et là tout d'un coup elle parle tant. Qu'elle drôle de fille elle est, mais ça me plaît bien tout sa.

« Alors, la première : si tu pouvais être un mot, le quel serais tu ? Ensuite, si tu aurais un seul pouvoir magique, lequel serais t-il ? Et pour finir... Si je t'embrasse, que fais-tu ? »

J'étais toute retournée de sa dernière question, je ne savais que dire à cela. Enfin sa dépendait dans quel sens elle voulait m'embrasser, juste un bisous sur la joue en tant qu'amie ou autres ? Je n'osais même pas imaginer l'autre cas, car cela m'embarrasserais tant. Je venais à peine de la rencontrer qu'elle voudrait, non arrête donc Haïbara tu dois encore te faire un film. Mais bon, au moins je devrais prendre exemple sur elle pour être directe ; et puis que m'en coûte t-il d'essayer ? Je n'ai rien à perdre, quoi que j'aurais bien la honte je pense. Pourquoi mes livres dans ces moments ne puisse pas me conseillés ? Je voulais tenter une réponse à tout sa lorsque gênée, elle répondit à ses propres questions. C'était à moi de le faire en premier, tout de même …. Ahlalalala, mais peu importe ce qu'elle fait je trouve toujours des trucs à lui dire en bien. Ma négativité habituelle serait-elle partie ?
J'espère bien en tout cas, qu'elle n'y soit plus pour toujours.

« Si tu veux je répond en premier, pour te montrer. Voyons... si je serais un mot, je serais Liberté. Comme le poème de Paul Eluard, tu connais ? Après, comme pouvoir magique j'aurais bien aimer voler. Ou me rendre invisible, pour me cacher quand m'en vient l'envie ou pour disparaître quand la vie est trop cruelle. »

Aurait-elle laisser la troisième question de côté exprès ? À part sa, c'est sympa elle partage des mêmes goûts que moi ; Voler, se rendre invisible pour fuir, aller loin, quand les problèmes sont là, quand la vie est noire. Mais la liberté ; cela se voyait qu'elle était une fille, qui n'aimait pas être sous la contrainte, elle aimait vivre librement. C'est plaisant, très plaisant j'aurais une amie comme ça au moins. Une amie … ce mot me résonnait dans la tête, pourquoi ? Serait-ce parce que le destin nous réunissait pour que sa aille plus loin ? Qu'elle soit ma meilleure amie ou quelque d'autres ?
Avant toute chose, te dévoile pas Haïbara attends de voir ce qu'elle ressent pour toi, ce qu'elle veut faire. Car qui sait, dans le fond elle est peut-être malsaine même si que je le pense pas.
C'est alors que pendant un moment de doute de ma part, elle reprit à ma grande stupéfaction :

« Et... je pense que si tu m'embrassais et bien, je me laisserais faire. »

Voilà enfin la réponse que je voulais, pas vraiment car celle-là m'embarrasse plus que tout. Sur le moment, je ne pus que lui répondre par un grand sourire et mes petites joues qui rougissaient.
Bon maintenant, par quoi commencer pour lui répondre ? J'étais toujours aussi proche d'elle, mais que puis-je faire ? Faire un bisous serait beaucoup trop oser pour l'instant, -J'ai peur de le faire plutôt, surtout sur les lèvres. Ce serait mon premier ...- donc je me mit au plus près d'elle pour mettre ma tête contre son épaule. -Je suis bien là, c'est si rassurant-.
Je regardais le paysage, assez confiante ; ce qui était rare venant de moi, puis de ma plus douce et tendre voix comme si j'étais heureuse je lui répondit :

« Popi, je partage certains points communs avec toi notamment les pouvoirs magiques. Les idées la-dessus de pouvoir s'enfuir, se cacher lorsque la vie est cruelle. Mais dit moi, ta troisième question me paraît bizarre, elle m'intrigue un peu : Tu veux que je t'embrasse ? Sur la bouche ou ?  »

Après cette courte et brève réponse j'étais gênée, la confiance que j'avais c'était évaporée en un rien de temps. J'avais peur de sa réaction, j'étais effrayée de l'inconnue, l'inconnue qui fait si peur mais qui est si tentant. Dans le fond l'embrasser ne me dérangerait pas, mais ne serait-ce pas prématurée?J'étais entrain de la fixé, j'avais peur n'étant plus contre son bras. Que pouvais-je donc faire ? Je lui adressa un beau et grand sourire avant de dire de nouveau :

« Être si libre comme toi, j'aimerai tant. Soit avec moi ma belle. »

Pourquoi ait-je donc dis sa ? C'est encore pire maintenant. Pourquoi je me prends la tête, je n'ai qu'une chose à faire pour me faire découvrir l'inconnue, et la rassurer -Plutôt me rassurer- pour qu'elle ne dise rien. Donc j'étais entrain de me rapprocher tout doucement d'elle, j'avais peur, j'avais chaud tout ce que je n'aimais pas. Mais bon il le fallait non ? Découvrir l'inconnue, c'est si excitant. Je rapprochais donc ma tête de la sienne, puis je déposais un doux et tendre baiser sur ces lèvres.
Lorsque je les enleva à contrecœur, je lui murmura tout doucement à l'oreille ceci ; avant de me reposer tout doucement sur son épaule.

« Ne fais pas attention à ce que j'ai dis auparavant, j'espère que tu as compris avec ceci. »

Avec le sentiment d'être heureuse et le sourire à la bouche, je me mit à contempler sereinement le paysage. Ce paysage qui en ce beau matin, à permit une belle rencontre amoureuse ? Je n'en savais rien, mais une chose était sûre, je me sentais bien contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une rencontre plus qu'innatendue au beau matin. [ Pv : Popi 8D ]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre plus qu'innatendue au beau matin. [ Pv : Popi 8D ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» jonathan (+) cette peur constante de sombrer dans le néant.
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Shinichi :: L'extérieur :: Le Jardin-