Pensionnat Shinichi

Bienvenue dans le Pensionnat Shinichi, perdu dans les profondeurs d'une étrange forêt. Il est spécialement conçut pour des êtres hors du commun, mystiques ou maléfiques... Si vous en faites parti, vous serez accueilli à bras ouverts.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lynn Midwings

Petite sorcière aux deux âmes

avatar


Messages : 153
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : Derrière toi ! Bouh !

Feuille de personnage
Nom Prénom: Midwings Lynn
Âge: 12 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Jeu 4 Oct - 18:28

Les catacombes. De loin l'endroit le plus sombres du pensionnat Shinichi, ces sous-sols sont composés d'un véritable ensemble labyrinthique de couloirs et de salles exposant tombeaux et caveaux mortuaires. Certaines légendes prétendent que le pensionnat aurait été construit dessus pour profiter de la magie générée par toutes les âmes des morts qui y sont inhumés. D'autres rumeurs tout aussi loufoques affirment que l'endroit aurait été aménagé à la création du pensionnat pour faire disparaître les corps des victimes d' « accidents » éventuels.
Quelle que soit la vérité, une chose est sûre : il règne dans ces souterrains une ambiance particulière mélant l'angoissant à des ondes de magie particulières.
Il va sans dire que c'est un endroit que les élèves comme les professeurs évitent autant qu'ils le peuvent.

Pourtant la personne qui traversait cette nuit là les couloirs en longeant les murs, aussi discrète qu'un chat, était bien un élève. De petite taille, la silhouette fine, elle progressait doucement en se glissant d'une pièce à l'autre.
Soudain la silhouette se stoppa et murmura quelque chose. Une petite sphère lumineuse apparue soudain au creux de sa main droite et éclaira légèrement les alentours d'une lueur bleue fantomatique. Quelques rayons de lumière fugaces caressèrent le visage de la silhouette, révélant un visage fin et enfantin éclairé par d'étonnants yeux d'améthyste et encadré de mèches de cheveux argentés.

Lynn profita de sa source de lumière pour observer les alentours. Elle se trouvait dans l'un des nombreux caveaux des sous sols. De chaque coté, des alcôves contenaient des tombeaux de pierres poussiéreux. Les seuls autres objets de la pièce étaient des vases et pots de terre réparti un peu partout dans la salle et un petit autel de marbre placé au centre.
La petite sorcière sentit un frisson lui caresser l'échine.

« Je n'aime pas cet endroit Jin... » avoua t-elle à haute voix à son frère.

* De quoi tu te plains ? lui répliqua Jin d'une voix moqueuse. C'est spacieux et les habitants ne sont pas très bavards. *

L'albinos grimaça.

« C'est pas drôle ! » protesta t-elle.

* Arrête donc de geindre. On est pas ici pour s'amuser je te signale. *

Lynn approuva doucement de la tête, la gorge serrée. Effectivement, elle était venue ici pour une raison bien précise.
Deux jour plus tôt, alors qu'elle passait l'un de ses nombreux après midi à la bibliothèque, plongée dans des livres, elle avait découvert dans l'un d'entre eux un rituel qui avait éveillé son intérêt et surtout celui de Jin.
Le rituel en question parlait d'  « échange d'esprits », la possibilité d'intervertir les esprits de deux animaux et ainsi leur faire échanger leurs corps respectifs. Lynn et Jin avaient tout de suite pensé à la même chose : si cela marchaient sur des animaux, est ce que ça pourrait marcher avec l'esprit du frère jumeau ?
Bien sûr la petite sorcière ne se faisait pas d'illusion : le livre parlait d' « échange » pas de « transfert », rien ne disait qu'elle pourrait réussir à placer l'esprit de son frère dans un corps qui lui serait propre, si tant est qu'elle trouve ce corps... Mais bon c'était un début et une piste à suivre.
Ils avaient donc décidé, elle et son frère de tester cet étrange rituel. Petit hic : ce dernier nécessitait une forte présence d'énergie nécromante ; en gros, des résidus d'âmes défuntes.
Chose très difficile à trouver lorsque l'on se trouve dans un pensionnat et qu'il n'y a pas de cimetière aux alentours.
Après une longue étude de l'établissement, Lynn avait fini par découvrir que celui ci possédait d'imposantes catacombes en sous-sol. Cela paraissait parfait !
Enfin, c'est ce qu'elle avait cru jusqu'à venir ici deux jours plus tard, après avoir minutieusement préparé son rituel. Mais l'ambiance sombre et pesante du lieu avait vite fait de la faire douter de son entreprise. Les pierres des murs elles même semblaient la considérer comme une intruse. Une boule ne quittait plus son estomac.

La petite sorcière interrompit ses réflexions par une violente quinte de toux qu'elle étouffa dans ses mains. Cela lui prenait depuis la veille. Elle pensait juste avoir attraper froid au début, mais les crises de toux s'intensifiaient depuis le matin. Peut être devrait elle aller voir l'infirmière après tout... Enfin elle verrait le lendemain. Pour le moment, elle avait quelque chose d'important à faire.

Elle se força à mettre de coté son appréhension et s'avança vers l'autel devant elle. Elle sorti alors de sa sacoche différents ustensiles et ingrédients bizarres et une petite cage dans laquelle dormaient une perruche et un hamster. Elle observa les deux petites créatures, inspira profondément et commença le rituel.
Elle mélangea dans un mortier en bois des plantes et un étrange cristal blanc laiteux tout en marmonnant des paroles inaudibles. Lorsque la mixture devint brillante et bleue elle jeta dedans une poignée d'écailles noires tout en agitant un pendule au dessus du mortier. Le mélange prit une teinte pourpre et brilla plus intensément, projetant des lueurs rougeâtres sur les tombeaux.
Lynn continuait de psalmodier et sentait à chaque parole l'air se remplir un peu plus d'énergie magique. Elle s'autorisa un sourire en coin, finalement tout marchait comme il fallait, et elle se sentait galvanisée par l'énergie qui passait au travers d'elle.
Mais soudain, alors qu'elle entourait la cage des petits animaux avec sa mixture, arrivant ainsi au terme de son rituel, elle fut prise d'une nouvelle quinte de toux accompagné d'un accès de migraine qui lui firent sauter quelques paroles dans la formule.
Elle plaqua une main contre sa bouche pour arrêter la toux et regarda avec inquiétude les créatures dans la cage. Celles ci se mirent à vibrer puis l'illuminèrent de l'intérieur, formant deux silhouettes lumineuses. Les deux silhouettes se fondirent alors l'une dans l'autre, pour se séparer aussitôt.
La perruche et le hamster étaient revenus à leur état et place d'origine à ceci près qu'ils étaient à présent éveillés. Lynn les regarda avec attention. Le rituel avait il échoué à cause de sa toux ?
Elle remarqua alors que le hamster grattait le sol de ses pattes arrières tout en agitant malhabilement ses pattes avant. Il semblait complètement décontenancé et soudain Lynn comprit : il essayait de s'envoler ! Le rituel avait fonctionné ! L'oiseau et le rongeur avaient intervertit leurs esprits !

Toute à sa joie, elle sautilla sur place en applaudissant.
Elle fut néanmoins rapidement interrompu par un craquement sinistre à sa gauche qui la fit sursauter. Immobile, aux aguets, elle regarda tout autour d'elle. L'endroit était aussi immobile que depuis son arrivée. Avait elle rêvé ?
Contredisant cette pensée, le craquement se reproduisit, et Lynn sentit un frisson lui glacer le dos lorsqu'elle comprit que ce bruit provenait des tombeaux. A ce moment précis le couvercle de l'un d'entre eux se souleva doucement et une main squelettique en jailli.
Lynn recula d'un pas et buta contre une dalle qui la fit chuter par terre. C'était pire que dans ses cauchemars. Elle ne savait comment mais elle venait de réveiller les morts inhumés dans la pièce avec son rituel !
Alors qu'un créature d'os se relevait lentement du tombeau et fixait sur elle ses orbites vides, les couvercles des autres sarcophages remuèrent à leur tour. Lynn aurait voulu hurler mais elle était figée d'horreur en regardant les créatures morts-vivantes s'extirper de leurs lits de pierre pour s'avancer vers elle.

* Cours ! Mais cours bon sang ! * hurlait Jin dans son esprit.

Mais la petite sorcière l'entendait à peine.
Sa mère lui avait pourtant répété de nombreuses fois d'être prudente, que la magie était une chose dangereuse. Pourquoi avait elle prit ce rituel à légère ?
Le sang glacé, elle regarda le premier squelette s'avancer lentement vers elle et tendre son bras d'os dans un craquement effroyable.

* Lynn ! Sort de là ! Cours ! * continuait de crier inutilement Jin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Cornwel

• Orpheline du temps, des sens et de la lune •

avatar


Messages : 332
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 18
Localisation : Au bord d'un cours d'eau, probablement.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Lys Cornwel
Âge: 14
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Dim 7 Oct - 7:59



Lys avait marqué depuis son arrivée son territoire dans une pièce précise du pensionnat. Perchée sur une étagère entre quelques livres, elle dormait paisiblement, l'Encyclopédie de Diderot lui servant d'oreiller. Elle avait élu domicile dans la grande Bibliothèque de Shinichi, merveilles de savoir où elle passait presque toutes ses journées.
Se retournant sur son étagère, elle faillit tomber, et se réveillant en sursaut, elle se raccrocha à une pile de bouquins posées-là. La jeune fille se laissa tomber sur le parquet, et fit le tour du rayonnage qui lui servait de lit. Elle ramassa un des nombreux tomes de l'Encyclopédie, qu'elle avait dévorée la veille, et le prit sous son bras. Elle alla rapidement jusqu'aux tables, qu'elle n'utilisait jamais vu que son plus grand plaisir était de lire tout en haut des rayonnages, et se replongea dans sa lecture.

Il devait faire nuit à présent. Lys ne savait plus quel jour étions-nous, et ne regardait jamais l'imposante horloge trônant aux cotés de la cheminé. Le feu crépitait dans l'antre doté d'une couleur orangée par les flammes.
La jeune fille se leva. Elle avait passée la journée à chercher un livre, sans succès. Elle pesta violemment. Quelques jours auparavant, les rares élèves traînant à la bibliothèque avaient approchés -de trop près- le rayonnage de la nécromancie. Lys avait donc en quête de retrouver le ou la pensionnaire qui avait touché à des rituels qu'il ou elle évidemment, ne parviendrait pas à maîtriser.
Elle courut jusqu'au registre des allées et venues dans la bibliothèque. Elle relue rapidement les noms, mais aucuns ne lui parut convenir. Aucun n'avait besoin de nécromancie. Elle sourit en regardant, quelques pages plutôt, son nom. Cela faisait, elle imaginait, une dizaine de jours qu'elle n'avait pas bougée de la bibliothèque.

Puis, feuilletant la dernière page inscrite du registre, un nom lui tapa dans l'oeil.

"Lynn Midwings"

La jeune professeur recula. Elle devait vraiment la retrouver avant qu'il ne lui arrive malheurs. Mais, elle sourit. Après tout, une démone maîtrise sans encombre les apparitions inférieurs de nécromancie. Mais, si ce qu'elle pensait s'avérait être exact, alors assister à ce genre de rituel pouvait être des plus amusants. Elle ne devait pas empêcher le rituel, mais y assister, et protéger la pensionnaire si elle était en difficultés.

Lys referma l'imposant volume, et sortit de la bibliothèque en se pressant. Elle regarda par les fenêtres la lune qui se levait lentement. C'était un soir parfait pour un rituel. Et le lieu, le lieu ne pouvait être qu'à un seul endroit : les catacombes.

Frémissante, elle se déplaçait très discrètement, espérant ne croiser personne en allant dans ce lieu de mort.
Quand enfin elle pénétra dans les sous-sols de Shinichi, une atmosphère délicieuse, oubliée, lui rappela quelques évènement de son passé. Se retrouver dans un lieu emprunt de mort agitait tous ses sens, réveillait sans doute Hugo. Lys sentit sa main retrouver une teinte grise, presque noire, et se massa le cou, qui la brûlait sévèrement. Mieux valait s'éloigner au plus vite d'ici, ou Hugo pourrait bien manifester son mécontentement de rester avec elle.

Marchant à grand pas dans les catacombes, elle parvint enfin à une crypte d'où émanait d'étranges bruit. On aurait dit qu'une jeune fille psalmodiait. Lys sourit.
La nécromancie était un art qu'elle adorait. Elle n'avait exercée que très peu, car les morts réveillaient tous les démons qu'elle avait absorbé. Mais observer cette petite inconsciente la fascinait. Manier avec autant d'entrain la magie antique des morts était de la pure folie. Mais la jeune professeur prenait un plaisir certain à assister à la scène.

***

Lys ne bougea pas. Un squelette était sortit de son tombeau. La jeune pensionnaire était terrorisé. Déjà, la créature venue des morts tendait son bras squelettique vers la jeune fille. Lys supposa qu'elle en avait eu assez, et ne recommencerait plus à utiliser la nécromancie seule.
Elle s'avança, à pas lents, ses bottes produisant un petit claquement à chacun de ces pas. Enfin, arrivée derrière la pensionnaire, elle lui susurra à l'oreille.

"Voyons, tu ne sais pas que la nécromancie est réservée aux plus grands, à ceux qui la maîtrise ? "

Puis, sans même regarder le corps osseux, Lys fit voler en éclat le squelette. Elle attrapa une phalange qui allait blesser au visage l'enfant, et la prof approcha l'os du nez de Lynn.
La démone laissait tomber le bout de doigt en souriant.

"Plop."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Midwings

Petite sorcière aux deux âmes

avatar


Messages : 153
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : Derrière toi ! Bouh !

Feuille de personnage
Nom Prénom: Midwings Lynn
Âge: 12 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Dim 7 Oct - 12:14

La mort marchante s'avançait vers elle et Lynn ne bougeait pas.
Son esprit était figée, glacé par toutes les sensations qui traversait son esprit, parce qu'elle avait fait, parce qu'elle était en train de faire. Elle sentait les flux de magie sortir de son corps sans qu'elle puisse les contenir. Ils se rependaient dans les murs et dans les couloirs des catacombes comme des serpents invisibles. Des voix hurlaient dans sa tête. Des cris déchirants d'âmes arrachées à leur repos éternel pour se retrouver dans un monde de souffrance et de tourment.
Le squelette continuait de marcher vers elle et Lynn regardait sa main tendu avec la même expression figée. Elle sentait dans son esprit Jin tenter de prendre le contrôle de son corps, mais le collier qui brillait à sa poitrine faisait son travail et empêchait le jumeaux d'arriver à ses fins.
La petite sorcière sentait la tête lui tourner. Le pouvoir qui s'échappait d'elle lui consommait trop d'énergie.

Alors que le squelette n'était plus qu'à quelques pas d'elle, Lynn entendit soudain une voix lui susurrer à l'oreille.

« Voyons, tu ne sais pas que la nécromancie est réservée aux plus grands, à ceux qui la maîtrise ? »

Ce n'était pas Jin.
Aussitôt, la créature d'os face à elle explosa, rependant ses membres osseux un peu partout dans la pièce. Une silhouette se glissa alors dans son champ de vision et attrapa une phalange au vol pour lui mettre sous le nez.

« Plop. » lança t'elle en souriant et lâchant l'os.

Le regard d'améthyste de Lynn rencontra le sien, vert-gris. C'était une jeune fille, qui en apparence ne devait être son ainée que de deux ans. Les cheveux blonds et courts coiffés d'un chapeau noir, elle portait un manteau sombre qui rappelait un peu à Lynn les tenus à l'ancienne que portait son père.
L'esprit toujours embrumé, à tel point qu'elle se demandait si ce qu'elle voyait était la réalité ou une hallucination, Lynn réussi tout de même à reconnecter assez son esprit pour parler, les yeux brillants de culpabilité et de peur :

« Ils se réveillent. Je les ressent. Leurs voix hurlent dans ma tête. Ils sont... Terrifiés. Mais je n'y arrive pas... Je n'arrive pas à la stopper. »

Ses yeux s'embuèrent de larmes.
Elle qui s'était promis de n'utiliser la magie que pour aider les gens autour d'elle, elle avait arraché de leur repos paisible des âmes de malheureux pour les placer dans ces pantins squelettiques sans vie. Leurs voix gémissantes dans sa tête lui faisaient plus mal que la lame d'un couteau de boucher. Elle voulait qu'ils s'arrêtent, qu'ils retrouve la paix dont elle les avait privé.
Mais la magie continuait à jaillir de son corps, impalpable, instable. Et à chaque minutes qui s'écoulaient, Lynn sentait d'autres âmes hurler depuis l'au delà d'où son pouvoir les extirpaient contre leur gré. Jamais encore auparavant sa magie n'avait agit d'elle même.

Epuisée, la petite sorcière jeta un regard suppliant à la jeune inconnue face à elle. Une larme de douleur coula sur sa joue droite.

« Arrêtez le... Pitié... Ils ont mal... Ils souffrent... »

Alors même qu'elle disait ça, les autres tombeaux s'ouvrir et sept autres squelettes s'extirpèrent de leur lit mortuaire. Au même moment, des râles et grincements parvinrent des deux couloirs de la pièce. Imprégnées par la magie de la sorcière albinos, les catacombes revenaient à la vie.
Lynn vacilla. Le pouvoir qui s'agitait dans son corps frêle dévorait son énergie vitale.

* Laisse moi le contrôle espèce d'imbécile ! Hurla Jin après une énième tentative pour prendre le contrôle sur le corps de sa sœur. Tu n'arrives pas à maitriser ta magie ! T'es en train de te tuer ! *

Mais celle ci n'avait même plus la force de retirer son collier, elle se contentait de supplier du regard la jeune fille qui l'avait sauvée du premier squelette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Cornwel

• Orpheline du temps, des sens et de la lune •

avatar


Messages : 332
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 18
Localisation : Au bord d'un cours d'eau, probablement.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Lys Cornwel
Âge: 14
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Dim 7 Oct - 13:00



Lys observa un instant la petite sorcière. Son visage ne lui disait rien, mais elle était sûre que c’était bien la fille de la bibliothèque. Frêle, petite, des cheveux soyeux gris pale tombant en cascade sur ses épaules, ça ne pouvait être qu’elle.
La jeune prof regarda autours d’elle. Elle cherchait le livre convoité depuis le début des yeux, mais ne le trouvait pas. Qu’importe, elle reviendrait dès que l’enfant serait en sécurité. Et dès que Lys lui aurait réglée son compte pour avoir agit sans réfléchir. Comment une pensionnaire, -sorcière qui plus est- avait-elle pu agir avec une telle inconscience, et chercher à utiliser une magie qu’elle ne maîtrisait pas ? Pourquoi avait-elle été si bornée ? Après tout, la jeune fille aurait pu empêcher le rituel, mais elle ne l’avait pas fait, et elle ne devait s’en prendre qu’à elle-même.
Elle serra des poings. Elle sentait un flot de culpabilité l’envahir, se déverser en elle avec violence. Mais Lys savait se maîtriser, et ce n’était pas quelques sentiments de la sorte qui allaient l’effrayer.
Lynn paraissait pâle en y regardant de plus près. Son teint avait toujours été des plus purs, aussi loin qu’elle ne se souvienne, mais cette fois là, elle avait plus une apparence morbide, cadavérique. D’un rapide coup d’œil, la professeur fit le tour de la pièce. D’étranges lueurs bleutées illuminaient la pièce d’une douce lumière. Et, au sol, des centaines de flux serpentaient sur le dallage, montaient aux murs, et allaient se glisser dans quelques caveaux abritant une famille d’os en décompositions. Toute cette énergie magique ne venait que d’une seule et unique personne : Lynn Midwings. Mais les serpentins évitaient tous un point distinct de la pièce : la démone.

*Ramasse le livre !*

Lys gémit en entendant cette voix au plus profond de son cœur, si familière, rauque et autoritaire, qui l’avait toujours terrifiée. Comme sous l’emprise de la tonalité de la voix, elle fléchit les genoux. Mais en un instant elle se ressaisit, et se redressa, raide et légèrement haletante.

Les cheveux de la petites sorcière collaient à son front en sueur, et ses yeux améthystes traduisaient une grande peur.

« Ils se réveillent. Je les ressent. Leurs voix hurlent dans ma tête. Ils sont... Terrifiés. Mais je n'y arrive pas... Je n'arrive pas à la stopper. »

La jeune fille ferma les yeux. Elle savait que stopper un flux magique de cette force serait une expérience dangereuse. Et qu’elle ne le pourrait surement pas. Mais qu’importe. Si les morts se réveillaient en trop grande quantité, et qu’elle devait tous les tuer, les catacombes n’auraient plus aucun intérêt, et Lys quitterait le pensionnat.
En un instant, la démone se retourna vers la pièce, ramassa le livre, et, ne cédant pas à la voix de Hugo qui lui hurlait de le libérer par cet intermédiaire, elle l’ouvrit, et faisant une croix de ses bras devant Lynn, elle se mit à psalmodier. Elle connaissait cette formule par cœur, mais la voix en elle l’avait tout de même poussée à le prendre en ces mains.

« Arrêtez le... Pitié... Ils ont mal... Ils souffrent... »

Lys sourit. Elle n’entendait pas les voix des défunts, mais riait intérieurement de cette demande de la part de la sorcière. Une démone n’avait pas de pitié. Elle aimait la souffrance.
Un sourire aux lèvres, la jeune fille termina sa récitation, tandis que sept autre squelettes sortaient de leur tombe et s’approchaient d’elles.

****

Il faisait presque nuit, et quelques flocons virevoltaient encore autour de moi. Je ne me pressais pas. Je n’avais pas rapportée quelques argents qu’il fût, et allait être sévèrement réprimandée par Mère. Cette idée là ne me plaisait guère, et je flânais tranquillement dans les rues pavées recouverte d’un voile blanc. On eut dit que la ville avait revêtu un vêtement pale qu’elle n’allait pas quitter de tout l’hiver.
Une délicieuse odeur de dinde parvint à mes narines. J’humais le parfum savoureux, imaginant la chaire brûlante caresser mon palais. Cela faisait si longtemps que je n’avais pas eut le droit de goûter à un repas festif de Noël, que j’en avais oubliée l’ambiance chaleureuse et les couleurs chatoyantes.
J’en avais même oublié qu’en ce 24 décembre, c’était Noël.
Je dérapais légèrement, la semelle de mes bottines étant usée, je perdais sans cesse l’équilibre en glissant dans une flaque de neige à moitié fondue. Je souriais intérieurement.
Quand j’arrivais enfin à mon pâté de maisons, je courais le plus vite que je pouvais jusqu’à un imposant manoir.
Dans cette demeure vivait un garçon à peine plus vieux que moi à cette époque. C’était un jeune homme d’une douzaine d’années, pâle, aux cheveux en batailles, et très brillant en toutes matières qui se rapportent à la littérature.
Nous ne nous parlions jamais, mais chaque fois que je rentrais de mes dures journées de labeur, je le voyais, accoudé à son balcon, qu’il neige ou qu’il pleuve, à attendre mon arrivée pour me sourire.
Et j’espérais plus que tout au monde un jour l’épouser.

Ce jour là, alors que je courais jusqu’à chez lui, essayant de deviner sa silhouette à son balcon, je fus très triste de ne pas le voir. Mais arrivé à la hauteur de la grille qui marquait la séparation entre la rue et son univers, je le vis, derrière les hauts barreaux de fer forgés, me toisant, moi, fille de rien, pauvre et misérable. Voyant son regard insistant, je rougis légèrement, et m’approchais de lui.
Ma main était si proche de la sienne, qu’il aurait suffit que je passe mes doigts entre les barreaux pour effleurer la sienne. Mais je n’osais pas.
Il me fit signe d’approcher. Il glissa sa main dans la mienne, et y déposa un petit paquet. Puis, il m’adressa un sourire, et s’enfuit en courant. Ce garçon s'appelait Hugo. Victor Hugo.

En allant vers chez moi, quelques bâtisses plus loin, j’observais plus attentivement le paquet. Il contenait une liasse de billets, et une perle noire. Sur une carte, il y avait marqué en lettre d’or « Joyeux Noël ».

****

La démone avait finit son incantation, et se retourna. Les squelettes étaient figés. Elle s’accroupit devant Lynn, et lui caressa les cheveux. Son pendentif brillait à éclater, et les serpents continuaient parcourir la pièces, ombre noire délectable, que Lys aurait dévorée si elle en avait eu le temps. La jeune fille effleura le pendentif du bout des doigts. L’objet lui parut très puissant, et elle referma sa main dessus.

« J’ai figé les sept squelettes, mais ne t’avise pas d’en invoquer d’autre s’il te plait, j’en ai besoin. »

Et elle arracha le pendentif du cou de la sorcière dans un léger cliquetis.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Midwings

Petite sorcière aux deux âmes

avatar


Messages : 153
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : Derrière toi ! Bouh !

Feuille de personnage
Nom Prénom: Midwings Lynn
Âge: 12 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Jeu 11 Oct - 17:28

Le monde n'était que hurlements de souffrance et froideur.
Lynn sentait tout ses membres s'engourdir. Allait elle mourir au milieu de ces voix gémissantes ?
Mais au milieu de cet univers chaotique, elle perçut soudain autre chose. Quelque chose de différent. Une voix qui psalmodiait des mots étranges. Et chacun de ses mots se répercutaient sur les murs, gavés de puissance magique. Une magie qui atteignit Lynn assez fort pour qu'elle se remette à lutter contre les flux qui jaillissaient de son corps avec le peu de forces qui lui restait. Elle força ses yeux à se reconnecter à la réalité et aperçu la jeune fille aux cheveux de blé, les bras en en croix en train de d'énoncer un sortilège inconnu d'une voix susurrante.

Lorsqu'elle eut prononcé le dernier mot de sa litanie, les squelettes s'immobilisèrent aussitôt. Ils semblaient avoir été figés nets. Cette simple vision fini de sortir Lynn de l'état chaotique de son esprit. Mais les flux de magie ne s'étaient pas arrêtés pour autant, et la petite sorcière n'avait même plus la force de soulever un bras. A chaque secondes la magie qui agissait en elle rongeait un peu plus son énergie vitale.

C'est alors que la jeune fille au manteau noir s'approcha d'elle et s'accroupit à ses pieds. Elle tendit une main et lui caressa les cheveux avec douceur. La petite albinos lui lança un regard désespéré bien que ce contact chaleureux l'ait quelque peu rassuré malgré la situation.
Puis l'inconnue aux cheveux de blé avança sa main jusqu'à son pendentif et s'en saisi. Une once de surprise passa dans les yeux de Lynn, mais elle était trop épuisée pour comprendre ce qu'il se passait.
Elle émit néanmoins un frisson d'appréhension lorsque, d'un geste sec, la jeune fille arracha la chaine qui retenait l'objet magique autour de son cou.
La petite sorcière sentie aussitôt une brume désagréablement familière envahir son esprit. Mais elle ne chercha pas à lutter et s'abandonna à l'étreinte de son frère, trop exténuée pour réfléchir.
La petite albinos sombra dans l'inconscience...

La tête de Lynn s'affaissa sur sa poitrine durant quelques secondes, et les flux magiques cessèrent aussitôt. La pièce redevint calme et silencieuse, comme si rien ne s'était passé. Puis soudain, la petite sorcière se releva et rouvrit les yeux. Ceux ci possédaient la même teinte d'améthyste, mais semblait pourtant avoir complètement changé. Au lieu du regard doux et enfantin que Lynn posait d'ordinaire sur le monde, celui ci était froid et implacable, emprunt d'une maturité presque malsaine dans les yeux d'un enfant de cet âge.
L'albinos s'étira longuement en levant les bras au ciel et fit craquer les os de son cou. Puis elle regarda ses mains comme si elle ne les avaient pas vu pendant plusieurs années.
Lorsqu'elle parla enfin, ce ne fut pas avec sa voix aimable et féminine habituelle, mais avec une voix masculine et aussi glaciale que le métal d'un couteau :

« Depuis tout ce temps... Tant de jours... J'avais oublié comment c'était de respirer... »

Un sourire malveillant trancha le visage de la fillette.
Puis son regard se posa de nouveau sur la jeune fille au manteau sombre qui tenait toujours le pendentif dans sa main, comme s'il la voyait pour la première fois.

« T'es qui toi ? demanda la petite sorcière sans amabilité. Enfin peut importe en fait. Maintenant que je suis là je compte y rester un petit moment, alors autant en profiter. »

L'albinos passa devant la jeune fille aux cheveux de blé sans lui prêter plus d'attention et s'avança d'un pas sûr vers les squelettes figés. Du bout de ses doigts fin, elle caressa l'os d'un omoplate.

« De la magie puissante... Sans doute très noire. Fascinant. » murmura la petite fille de sa voix masculine.

Elle retira sa main et la plaça sur la cage thoracique du mort vivant.

«  Ignis Cognitio. » siffla telle alors.

Il y eut une détonation et le squelette s'enflamma d'un feu puissant qui eu tôt fait de réduire ses os en un tas de cendre noirâtre. La petite sorcière éclata de rire.

« Aaah ça fait du bien de se sentir à nouveau vivant ! »

Reportant soudain son attention sur l'inconnue, elle se retourna et la dévisagea de la tête aux pieds.

« Un démon hein ? »

La phrase semblait à la fois être une question et une affirmation.


HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Cornwel

• Orpheline du temps, des sens et de la lune •

avatar


Messages : 332
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 18
Localisation : Au bord d'un cours d'eau, probablement.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Lys Cornwel
Âge: 14
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Jeu 11 Oct - 20:05



Lys avait à peine retirer le pendentif du cou de la petite sorcière, que celle-ci s'évanouit. Mais un instant après, la jeune enfant rouvrit les yeux. D'un léger mouvement de tête, elle dégagea son front de ses cheveux humides. Son regard était toujours améthyste, mais la douceur qui y logeait avait disparu, laissant place à une froideur implacable. Une telle force de regard surprit un instant Lys, mais elle garda toutes émotions pour son fort intérieur. La jeune fille qu'elle avait devant elle ne semblait plus être la même. Elle paraissait très sûre d’elle, trop sûre d’elle. On eut dit que la petite fille faiblarde avait laissé place à une autre personne, beaucoup plus confiante.

Lys détestait les êtres trop confiant. C’était comme de l’arrogance, une moquerie qui la pénétrait lentement, et réveillait en elle des pensées sombres et brutale. Et à ce moment-là, elle recevait toute cette assurance comme de la moquerie.
Elle naguère si faible et frêle, la voila qui se levait.

Soudain, la jeune fille se rendit compte qu’une présence manquait. Les flux magiques s’étaient arrêtés. Donc, la personne dans ce corps d’enfant n’était pas celle qui produisait toute cette puissance précédemment. D’accord.

Lys ferma les yeux. Elle sentait l’albinos s’avancer vers les squelettes. C’était presque comique de la voir, si différente. La jeune démone poussa un profond soupir. Elle tremblait légèrement, comme ayant du mal à maîtriser ses pulsions qui s’éveillaient lentement en elle. Cette jeune fille lui ressemblait. Elle semblait très puissante tout à coup. Lys aurait-elle peur ?
Elle ne l’espérait pas.
Légèrement anxieuse face à cette jeune fille étrangère, la démone rouvrit les yeux. Ce qu’elle vit l’irrita. Ce regard hautain, et cette expression de supériorité sur sa face semblait la toiser, la dévisager. La jeune prof n’aimait pas ça.
Lynn s’approcha d’un squelette. Et d’un mouvement, elle envoya une sorte de charge de feu sur le tas d’os, le réduisant à poussière.
Lys poussa un léger cri. Elle avait ressentit comme une profonde entaille. Elle fléchit un instant des genoux, et d’un mouvement de main, rompit le sortilège qu’elle venait d’invoquer quelques secondes auparavant. La suppression d’un squelette venait de lui créer une douleur ardente. La nécromancie était un art qu’il était difficile de maîtriser. Quand on établissait un contact par la magie des morts, on était directement lié au corps invoqué. En bref, en détruisant une de ses invocations, elle l’avait douloureusement frappée.
La jeune démone posa sa main sur la broche abeille qui retenait un peu de ses cheveux blé. Elle était glacée. D’une froideur inhabituelle.
La prof écouta d’une oreille attentive la question de cet être. Elle ne répondit rien. Elle détestait être dévisagée, toisée.
Et cette jeune fille essayait de percer son être, en déceler toutes les plus infimes particularités.
Lys regarda hautainement la jeune sorcière, et serrant du poing, elle effleura à nouveau la broche. Celle-ci lui paraissait horriblement froide, et la démone la tripota de plus belle. Elle avait comprit que cette broche était peut-être le sceau qui gardait Loe en elle. Elle ne devait pas y toucher. Alors, se concentrant sur sa main, elle fit un pas en avant vers la jeune fille, et lui susurra.

« Démone, Lys Cornwel, Professeur à Shinichi. »

Puis, un petit sourire aux lèvres, elle s’inclina, un genoux à terre.



HS:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Midwings

Petite sorcière aux deux âmes

avatar


Messages : 153
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : Derrière toi ! Bouh !

Feuille de personnage
Nom Prénom: Midwings Lynn
Âge: 12 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Sam 13 Oct - 22:35

La réponse de la jeune fille avait tiré un sourire en coin à Jin.
A contrario il leva un sourcil de surprise lorsqu'elle conclu ses paroles en mettant un genou à terre et s'inclinant. Une curieuse façon de se présenter à ses yeux, même pour lui qui avait passé sa vie à voir les majordomes de sa sœur faire des courbettes à la moindre occasion.

Il haussa les épaules montrant le peu d'intérêt qu'il se faisait de trouver la réponse à cette question. Puis plaçant ses mains derrière sa nuque il répondit :

« Bien ce qu'il me semblait. Il n'y a quasiment que les démons pour maîtriser la magie noire et la nécromancie avec autant d'aisance, un peu comme si c'était aussi habituel que de respirer chez eux. »

Il fixa un instant le tas de cendres qui s'étalait toujours à ses pieds et son regard se fit songeur. Un sourire marqua de nouveau son visage. Voir une telle expression malfaisante sur le visage habituellement doux de la petite Lynn aurait été un choc pour quiconque la connaissait. Les yeux d'améthyste se plantèrent dans ceux vert-gris de la démone aux cheveux blonds-neiges, et cette fois l'avidité y passait clairement.
C'est avec un ton bien différent de celui nonchalant qu'il avait utilisé auparavant qu'il reprit la parole :

« Vu ta nature, tu enseignes la magie sans doute. Un art puissant et incompris hein ? avança Jin d'une voix doucereuse et étrangement aimable. Les élèves n'écoutent pas toujours ou préfèrent se lancer dans l'apprentissage de sort inutiles pour s'amuser. »

Ses yeux violacés scrutèrent les iris de la jeune fille. Elle était un peu plus grande que lui, enfin que le corps de sa sœur, pourtant il lui devinait un âge beaucoup, beaucoup plus avancé, et donc une expérience que nombre de personnes du pensionnat ne possédaient pas. Depuis qu'il était immergé dans le monde de la magie, Jin était avide de connaissance. Il désirait toujours en apprendre et en savoir plus et sa soif de découvertes n'était jamais tarie. Une soif qu'il ne pouvait assouvir lorsqu'il était enfermé dans le corps de sa soeur, qui préférait elle s'adonner à l'étude de la magie de guérison.
Mais cette démone, elle, était peut être ce qu'il cherchait.

« Je veux apprendre la magie noire, sous tout ses aspects. Je veux devenir le plus grand mage que le monde connaisse. Apprend moi la magie, prend moi comme apprenti ! »

La phrase avec été lâchée, vibrante d'une volonté à la limite de l'avidité. Le regard de la petite fille se détacha un instant des yeux de son interlocutrice et se posa sur quelque chose derrière elle. L'albinos tendit alors la main et un objet brillant fila tout seul dans l'air pour atterrir dans sa paume. Jin observa le talisman d'argent centré d'un rubis qui se trouvait dans sa main d'un air pensif. Il avait toujours été doué pour la télékinésie, et la dernière fois qu'il avait eu à l'utiliser c'était lors de ce fameux soir au manoir, lorsque son père avait osé faire du mal à sa sœur jumelle. Ce soir là, il s'en était servie pour tuer, mais pourtant il n'avait aucun regret. Tuer était une juste loi que dispensaient ceux qui en étaient capables, et son père ne méritait pas de vivre, il était pitoyable et faible.
Jin sorti de ses pensées et referma le poing, rangeant ensuite le talisman dans sa poche.

« Lynn m'en voudrait si je laissais ce truc ici. » marmonna t-il plus pour lui même.

Ses yeux se posèrent ensuite sur un objet qui brillait dans les cheveux nacrés de la démone. Son intérêt s'éveilla aussitôt. C'était à vu d'œil une broche tout ce qu'il y avait de plus banal représentant une abeille devant un rayon de miel doré. Pourtant le garçon sentait quelque chose en émaner, quelque chose de puissant qui suintait de l'objet. Une chose lui était évidente : cet objet était gavé de magie, quoi que fut son utilité. Pour le reste, il ne pouvait en deviner la nature.
Jin décrocha finalement son regard de l'objet captivant et les plongea de nouveau dans l'immensité des pupilles de la jeune fille.

« Alors ? C'est d'accord ? » demanda t'il, les yeux brillants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Cornwel

• Orpheline du temps, des sens et de la lune •

avatar


Messages : 332
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 18
Localisation : Au bord d'un cours d'eau, probablement.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Lys Cornwel
Âge: 14
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Dim 14 Oct - 16:43



Lys se releva tranquillement. Au final, on voyait bien qu’il ne lui témoignait qu’un très bref intérêt. Et à voir son regard avide de connaissances et de puissance, la jeune fille devina qu’il deviendrait sans doute un très puissant sorcier.
Ses pupilles vert-gris se plantèrent dans les yeux de la jeune enfant. Le regard doucereux de tout à l’heure avait disparu, laissant place à une expression de haine. La démone observa longuement les yeux de l’élève. Ils semblaient immatériels, comme baigné par une longue attente de revenir à la vie.

La professeur se mordit violemment la lèvre. C’était comme une violente griffure, en plein cœur, laissant perler déjà les premières gouttes de sang. Hugo revenait de plus belle, toujours plus violemment à mesure que le temps passait. Il semblait furieux de voir Lynn avoir laissé sa place à Jin, et voulait qu’à son tour la jeune fille le laisse revenir à la vie.
Lys releva la tête, légèrement souffrante. Il hurlait dans son âme, voila ce qu’il faisait. Il hurlait, frappait du pied et des mains, dans l’esprit torturé de la démone. Elle sentait lentement sa volonté de résister perdre de l’intensité.

Soudain, la pensionnaire se mit à parler. Les mots sortaient aisément, d’un ton grave et coupant. Les paroles résonnèrent dans la tête de Lys comme un écho face à la voix d’Hugo.
Elle se concentra sur les paroles de la sorcière. « la magie noire. Un puissant mage. » La jeune fille lança un regard perçant à l’albinos. Elle voulait, enfin si l’on pouvait dire « elle », maîtriser la magie noire ? Cet art magnifique était réservé aux démons et aux sorciers. Il était certain qu’elle maîtrisait la nécromancie. Mais les risques pour l’utiliser étaient … Fous, inexplicables.

Un violent hurlement résonna dans les oreilles de la jeune fille. La sorcière utilisa de la télékinésie pour approcher un petit objet rouge dans la paume de sa main. Elle le contempla longuement.

Lys écouta les paroles insistantes, et pour finir, poussa un long gémissement.
Jin posa son regard sur la broche. La jeune fille observa attentivement les expressions qui se traduisaient dans ses yeux. De l’attirance et de la curiosité. Lys sourit. Les commissures des lèvres légèrement remontées, ce visage , elle ne l’avait pas montré depuis longtemps. Elle avait envie de tester quelque chose.
Légèrement tremblante, elle posa ses doigts froids contre le métal doré. L’abeille semblait trembler d’impatience sous ses doigts.
Lys se recula d’un bond, et la tête regardant le ciel, les yeux dans le vide, un sourire démoniaque aux lèvres, elle cria à un être invisible : un être qui n’avait pas quitté sa chaire depuis des siècles, et qui allait ressurgir d’un coup.

« Tu veux revenir, n’est-ce pas ?! Depuis le temps que tu attends ça, je te laisserais tout mon être, j’irais enfin me reposer, et toi, délecte toi de la vie, avant que je ne te l’a reprenne ! Amuse-toi, je te laisse faire. »


Puis, le regard droit sur la sorcière, dans lequel se manifestait une once de folie, elle lui adressa cette missive :

« Je jure sur mon honneur que je t’enseignerais tout mon art si tu accepte ce marché. Je ne romps jamais mes promesses, et il te sera difficile de retrouver une démone puissante qui t’enseignera son savoir … Alors attrape ça, et remets le moi dans mes cheveux dans deux heures, le temps qu’il s’amuse un peu. Si tu parviens à le faire, malgré l’opposition d’Hugo, alors tu seras digne d’être mon apprenti. »

Et d’un geste lent, elle déclipsa la broche, et lança l’abeille à la sorcière, tandis que ses yeux viraient de teinte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Midwings

Petite sorcière aux deux âmes

avatar


Messages : 153
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : Derrière toi ! Bouh !

Feuille de personnage
Nom Prénom: Midwings Lynn
Âge: 12 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Mer 17 Oct - 21:00

La réponse de la dénommée Lys fut rapide, et inattendue.
Un sourire s'étira sur son visage. Aussitôt elle recula d'un mètre et leva la tête au plafond pour crier :

« Tu veux revenir, n’est-ce pas ?! Depuis le temps que tu attends ça, je te laisserais tout mon être, j’irais enfin me reposer, et toi, délecte toi de la vie, avant que je ne te l’a reprenne ! Amuse-toi, je te laisse faire. »

Jin n'avait pas bougé. Il leva un sourcil surpris.

* Complètement fêlée. * pensa t-il.

Mais il interrompit immédiatement le fil de ses pensées et redonna toute son attention à la jeune fille face à lui. Il avait senti quelque chose. Quelque chose de puissant, et intensément démoniaque. Une malfaisance sans limite doublée d'une force magique incroyable. Et ce quelque chose, venait de la démone blonde. Plus précisément, il venait de l'intérieur de cette fille.
Jin concentra tout ses sens sur les faits et geste de la démone Lys.
Elle échangea un regard avec elle, profond et emprunt de folie. Le garçon ne su pourquoi, mais il senti une intense compréhension passer dans ce simple échange, aussi il n'eut étrangement aucun mal à comprendre les paroles qui suivirent.

« Je jure sur mon honneur que je t’enseignerais tout mon art si tu accepte ce marché. Je ne romps jamais mes promesses, et il te sera difficile de retrouver une démone puissante qui t’enseignera son savoir … Alors attrape ça, et remets le moi dans mes cheveux dans deux heures, le temps qu’il s’amuse un peu. Si tu parviens à le faire, malgré l’opposition d’Hugo, alors tu seras digne d’être mon apprenti.  »

Sur ces paroles, elle détacha la broche qu'elle portait dans les cheveux et la lança au corps de la petite sorcière. Jin l'attrapa sans vraiment y faire attention. Son esprit carburait à toute allure. Il analysait la situation à une vitesse folle. Les flux magiques, les paroles étranges, la proches emprunte de pouvoir, les yeux de la démone, le nom inconnu cité, la force ressentie, la présence qui échangeait sa place avec l'esprit de Lys. Un intense sentiment de fébrilité grandit dans son coeur tandis que ses yeux s'illuminaient d'un intérêt et d'une impatience presque palpables. Son sourire avide s'étira de nouveau sur le visage doux de sa sœur.
Un défi ! La démone lui avait indéniablement lancé un défi ! Un défi qui possédait à la clé un enseignement des secrets de la magie noire et démoniaque. Jin connaissait bien les démons pour avoir étudié longtemps sur leur cas et il les savaient pour la plupart roublards et traitres. Mais il savait aussi qu'un ancien pacte oublié les forçaient à ne jamais faillir à une promesse lorsque leur honneur avait été mis en jeu durant celle ci.

Lorsque les yeux de la jeune fille aux cheveux d'or finirent de changer de teinte et qu'on esprit s'effaça complètement pour laisser la place à une autre présence, bien plus malfaisante, la fille albinos souriait toujours.

« Alors comme ça je ne suis pas le seul dans ce cas. Vraiment très intéressant. »

Sa voix n'avait été que murmure et semblait plus s'être adressé à lui même qu'au démon.
Son regard d'améthyste brilla en croisant de nouveau le regard cruel de la créature enfermée qui venait de s'éveiller dans le corps de Lys et il reprit sur un ton plus direct.

« Hugo c'est ça ? Qu'est ce que ça fait de respirer pour la première fois depuis un bout de temps ? »

Une pointe de sarcasme presque imperceptible avec sonné dans sa voix. Il posa son regard sur la broche qui brillait dans sa main gauche et la leva au niveau de son œil pour regarder le démon à travers, comme l'aurait fait un enfant avec un télescope.
La suite promettait d'être intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Cornwel

• Orpheline du temps, des sens et de la lune •

avatar


Messages : 332
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 18
Localisation : Au bord d'un cours d'eau, probablement.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Lys Cornwel
Âge: 14
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Ven 19 Oct - 20:24



Ses pupilles à présent d’une teinte jaune d’or, oscillant vers le vert d’eau très pur toisait la jeune sorcière. Un sourire narquois aux lèvres, Victor fit un pas. On aurait dit qu’il détendait une à une toutes ses articulations, les faisaient craquer bruyamment, et profitait de cette sensation. De puissants craquements se firent entendre.

« Alors comme ça je ne suis pas le seul dans ce cas. Vraiment très intéressant. »

Le jeune homme –nous appelleront ainsi Lys, car nous ne pouvons plus la nommer vu son état- baissa lentement la tête pour coller son menton à sa poitrine. Il écoutait d’une oreille distraite les paroles de la petite sorcière. Ses doigts frémissaient, semblaient trembler et s’agiter violemment, comme si la vie revenait lentement dans chacun de ses doigts, par flux.
Il parvint à bouger un bras. Il se massa la nuque, et se bassa vers l’avant, tel un pantin désarticulé. Ses bras retombaient mollement sur son flanc. Par la suite, il fit lentement quelques mouvement de poignets, et passa sa main dans ses cheveux blonds, donnant une coiffure inhabituelle, comme une frange. Il dégagea bien sa vue, et gonfla sa poitrine d’un air frai, pur et nouveau.

« Hugo c'est ça ? Qu'est ce que ça fait de respirer pour la première fois depuis un bout de temps ? »

Un sourire sarcastique illumina la face de Victor. Il ouvrit légèrement la bouche, laissant apparaître une série de dents blanches, immaculées. Il éclata d’un rire profond, grave. Il fut soudain animé d’une légère crise de toux. Dès qu’elle se fut calmée il s’éclaira la voix, et répondit, le timbre légèrement rauque.

« Hugo ? Ce nom n’a plus de sens à présent. Mais si tu veux m’appeler ainsi, alors soit. »

Le jeune homme serra le poing. Il s’approcha lentement du sol, et d’un coup sec, frappa avec sa paume sur la dalle froide et rugueuse. En un instant, elle prit une couleur noir, et un bout partie en un liquide flasque et sombre.
Puis, il ramassa du bout des doigts le liquide, et le porta à ses lèvres. On eut dit qu’il prenait du plaisir à effleurer la substance.

« Delecto, as, are, avi, atum. Pour être mage puissant, le latin est la base toute incantation. »

Il ferma les yeux. On sentait qu’il était savant, un homme absolument incollable dans tous les domaines. Mais que son savoir, il ne le partageait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Midwings

Petite sorcière aux deux âmes

avatar


Messages : 153
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : Derrière toi ! Bouh !

Feuille de personnage
Nom Prénom: Midwings Lynn
Âge: 12 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Dim 21 Oct - 15:26

« Hugo ? Ce nom n’a plus de sens à présent. Mais si tu veux m’appeler ainsi, alors soit. »

La réponse avait été lancée d'une voix rauque après un rire puissant suivi d'une quinte de toux. Jin comprenait mieux à présent l'impression étrange que cela procurait à un observateur externe d'entendre une jeune fille changer soudainement de timbre de voix et d'attitude.

* Pas tout jeune tout jeune le gars. * pensa Jin en leva de nouveau un sourcil.

Après la réponse du nouveau venu dans le corps de la démone, il fit une moue légèrement agacée. S'il y a bien un truc qui l'exaspérait c'était les manières qu'avaient certains de parler de façon énigmatique. Mais il oublia bien vite son ressentiment car la jeune fille s'agenouilla au même moment et plaqua sa main contre le sol de pierre de la salle. La dalle sur laquelle elle s'était appuyé s'assombrit soudain, pour devenir petit à petit complètement noire et liquide.
Devinnant une magie noire très puissante, Jin écarquilla les yeux avec intérêt et s'accroupit lui aussi pour observer avec attention le moindre geste du dénommé Hugo (il fallait bien qu'il lui donne un nom) et les réactions du liquide sombre. La démone, ou plus ce qui l'habitait, porta ses doigts au liquide et sembla jouer avec, le portant à ses lèvres. Puis il reprit la parole.

« Delecto, as, are, avi, atum. Pour être mage puissant, le latin est la base toute incantation. »

Jin ne bougeait plus, écoutant avec grand intérêt tout ce que disait l'inconnu. Il se sentait légèrement frustré par le peu d'informations qu'avait laissé filtrer le lanceur de sort. Maîtriser le latin pour maîtriser la magie, il savait déjà tout cela. Les sorts qu'il lançaient se résumaient déjà pour la plupart à des incantations latines dont il avait dû apprendre chaque verset, et sa sorcière de mère n'avait cessé de répéter la même chose à Lynn pendant toute ses années d'apprentissage. Si sa soeur accordait un intérêt à tout conseil qu'on lui prodiguait en magie, quitte à entendre cinq fois la même chose, lui n'avait pas cette patience. Il voulait apprendre ! Apprendre et apprendre encore ! Pas se conformer à des bases qui ne l'intéressaient plus.

Pourtant, Hugo ne semblait pas emprunt à lui dévoiler plus car il garda le silence suite à sa déclaration.
Jin bouillait de l'intérieur. Il sentait dans le ton, l'attitude et le regard de cet homme que ses connaissances étaient immenses. Alors pourquoi ne voulait il rien lui dire ?
Le jeune sorcier ne laissa rien paraître de sa frustration et seul le tressautement d'un muscle de sa mâchoire aurait pu trahir son impatience. Il se redressa et rangea la broche de Lys dans la poche de sa robe. Puis les mains dans les poches, il fixa son interlocuteur d'un regard intense et perçant.

« Bon alors, Hugo, ou peut importe le nom par lequel tu veux te faire appeler, vu que tu es ici pour un petit moment sans doute, as tu quelque chose en tête ? Je te préviens que si tu nous sors la domination du monde je soupir du manque d'originalité. »

La dernière phrase du jeune sorcier avait été prononcé avec une ironie très marquée qui frôlait l'insolence. Il comptait bien suivre l'inconnu durant ses deux heures de liberté et observer. Qui sait peut être arriverait il à apprendre quelques choses au passage.
Jin souffla sur une mèche de cheveux argentés qui lui tombaient devant l'œil droit. Celui lui rappela qu'il n'était pas dans son propre corps, et que dès que sa soeur serait remise, ils leurs faudrait se replonger dans le projet de lui créer son propre corps.
Mais il mit bien vite de coté cette pensée, profitant pour le moment d'être à l'air libre pour quelques heures. Il se concentra de nouveau sur Hugo et pour rompre le silence qui s'attardait, ajouta d'un ton détaché :

« Mon nom est Jin Midwings. »

Pourquoi se présenter à quelqu'un qui n'en avait probablement rien à faire ? Par commodité sans doute. C'est en se faisant cette réflexion que le garçon attendit la réponse de son interlocuteur, le fixant toujours avec insistance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Cornwel

• Orpheline du temps, des sens et de la lune •

avatar


Messages : 332
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 18
Localisation : Au bord d'un cours d'eau, probablement.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Lys Cornwel
Âge: 14
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Dim 21 Oct - 19:48



Alors qu’Hugo goûtait le liquide sombre et onctueux, le jeune sorcier s’abaissa à son tour, et observa le moindre de ses faits et gestes. On eut dit qu’il désirait connaître la puissance de cette magie, et ses yeux traduisaient une grande envie d’apprendre, une impatience inhabituelle chez les jeunes de cette époque.

Un sourire se dessina sur ses lèvres. Il bascula sa tête en avant, et caressa du bout de doigts les dalles glacées. Il observait chaque dénivelé de la pierre, chaque imperfections, tous les ravages que l’ancienneté avait fait à ces lieux. D’un rapide coup d’œil, il observa la pièce circulaire dans laquelle il se trouvait, et compta le nombres de colonnes qui la soutenait. Il supposait qu’il pourrait rester ici encore quelques temps, et que les pierres ne le recouvriraient pas à jamais. Alors, songeur, il se releva.

D’un regard figé sur la petite sorcière, il la regarda attentivement. Elle semblait frémit d’impatience, et sa mâchoire inferieur vibrait d’excitation.
La jeune fille rangea quelque chose dans sa poche. L’objet brilla aux lumières bleutées éclairant la pièce, mais il n’y prêta pas grande attention, et se concentra sur le visage de l’apprentie en magie.

« Bon alors, Hugo, ou peut importe le nom par lequel tu veux te faire appeler, vu que tu es ici pour un petit moment sans doute, as tu quelque chose en tête ? Je te préviens que si tu nous sors la domination du monde je soupir du manque d'originalité. »

Le jeune homme n’esquissa pas la moindre expression, et ferma doucement les yeux. Ses paupières à demi-clauses semblaient percer les pierres sombres des catacombes, et aller dans un lieu que sans doute personne ne connaîtrait jamais à par lui. Il serra les poings, et se mit à trembler légèrement. Puis, un immense sourire anima son visage enfantin.

« Oui, appelle moi Hugo, ça me convient … »

Le démon s’abaissa et effleura du bout des doigts la couverture du livre de nécromancie, reliée en cuir. Il le prit en ses mains, et appliqua un baiser sur le titre en lettre d’or.

« Où l’as-tu trouvé ? Conduis moi dans le lieu où tu l’as trouvé, et tu sauras tout ce que tu veux savoir … »

Puis, Hugo l’ouvrit en son milieu, et sans même regarder les pages jaunies, il posa son doigt sur une ligne, et la récita. Son timbre s’éclaircit doucement. Il semblait plus à l’aise.

« La nécromancie est un art dangereux. La magie noire est moins puissante, mais plus sure. Que préfères-tu ? »

Hugo tremblait légèrement, mais ce n’ était que l’excitation de retrouver un livre. Le livre qui l’intéressait. Il en avait lu des centaines, mais jamais il n’aurait voulu à ce point lire un livre qu’en ce jour.

Le mage se présenta. Il se nommait Jin Midwings. Son nom de famille lui parut familier. Mais qu’importe, après tout, ce n’était pas possible qu’il le connaisse. Et puis, pour le moment, il ,’avait pas besoin de savoir tout ça. Non, il avait besoin de lire ce livre.

Ses pupilles s’animèrent d’une teinte délicieuse, comme imbibée de savoir, et il posa ce regard sur la jeune sorcière. Ce regard ne signifiait qu’une chose :

« ne me fait pas attendre, ou tu rateras ta chance … »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Midwings

Petite sorcière aux deux âmes

avatar


Messages : 153
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : Derrière toi ! Bouh !

Feuille de personnage
Nom Prénom: Midwings Lynn
Âge: 12 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Dim 21 Oct - 21:58

La jeune fille s'était redressée et lui faisait face, un sourire aux lèvres.

« Oui, appelle moi Hugo, ça me convient ... »

Puis elle avait ramassé par terre le livre de nécromancie que Lynn avait utilisé plus tôt pour incanter et le triturait à présent. Lorsqu'il parla enfin, sa voix était calme et posée, mais Jin cru percevoir au fond quelque chose qui ressemblait à la fébrilité :

« Où l'as-tu trouvé ? Conduis moi dans le lieu où tu l'as trouvé, et tu sauras tout ce que tu veux savoir ... »

Le jeune sorcier scruta son visage du même regard perçant. Cette fois il n'y avait plus de doute, l'excitation vibrait dans la voix et dans les yeux de Hugo. Ses légers tremblements convulsifs en étaient la preuve physique. Mais la question était : qu'est ce qui pouvait bien le rendre aussi fébrile ?
Mais Jin ne prit pas trop de temps à réfléchir sur la question, il aurait tout le temps d'y penser après. La partie qui l'intéressait pour le moment était celle où il venait de lui sous entendre qu'il lui ferait partager ses connaissances s'il lui montrait l'emplacement original du livre. A savoir tout bêtement la bibliothèque.
A cet instant, on n'aurait su dire lequel des deux paraissait le plus impatient.

« La nécromancie est un art dangereux. La magie noire est moins puissante, mais plus sûre. Que préfères-tu ? »

Jin échangea un regard avec les iris désormais pourpre de la jeune fille.
Puis, à son tour, un sourire malicieux étira ses lèvres et il répondit de façon parfaitement sérieuse :

« Les deux. Je ne veux pas me limiter à un domaine. Mais disons que dans un premier temps continuer à apprendre la magie noire fera mon affaire. »

Son sourire s'étira. Pour une fois, il allait apprendre par autre chose que ces stupides livres qui ne parlaient que de théorie et qui pour la plupart ne faisaient que répéter que la magie noire était un domaine dangereux. Du moins les livres que sa soeur acceptait de lire pour lui. Jin ne cessait de penser que Lynn manquait cruellement d'ambition. Lui voulait devenir un sorcier puissant qui contrôlerait l'essence même des éléments, et elle se limitait à ses stupides sorts de magie blanche.
Le jeune sorcier laissa ces pensées de coté car Hugo le regardait avec insistance.
Il fit mine de réfléchir et après quelques secondes répondit :

« Si je comprends bien, je t'amène jusqu'à l'endroit où j'ai trouvé ce bouquin, et en échange tu m'apprends ce que je veux savoir sur la magie ? »

Le démon ne répondit rien, mais c'était inutile, ses yeux parlaient pour lui. Jin éclaira son visage d'un sourire à la satisfaction malavisée.

« Très bien ça me va. Marché conclu. »

La garçon s'avança vers l'autel et ramassa rapidement les objets que sa sœur avait étalé là pour le rituel dans la sacoche de toile qu'il portait toujours en bandoulière. Puis il tourna les talons sans accorder un regard de plus à la salle et s'enfonça dans les ténèbres du couloir par lequel Lynn était arrivée une bonne demi heure plus tôt, ne prenant même pas le temps de vérifier si Hugo l'avait bien suivi.
Après quelques pas fait dans le couloir sombre, il marmonna quelques paroles, et la même sphère bleutée que sa sœur avait utilisé auparavant apparu dans sa main droite pour éclairer les murs. Un mouvement sur sa gauche ne lui tira qu'un bref intérêt, juste le temps de voir une créature morte vivante et squelettique brandir une arme brillante au dessus de sa tête. Le jeune garçon n'arrêta même pas sa marche et leva nonchelement la main gauche vers son agresseur tout en prononçant :

« Circulus Trinicare. »

Il y eut un rapide frémissement dans l'air et la créature vola soudain en éclat, tranchée nette en trois partie par un trio de lames invisibles. Jin continua son chemin sans prêter attention aux morceaux éparpillés.
Quelques minutes plus tard, il s'arrêta et leva la tête vers une trappe au plafond reliée d'une échelle. L'endroit par lequel sa soeur était arrivée et qui donnait juste dans le jardin du pensionnat.

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Hammerstein


avatar


Messages : 55
Date d'inscription : 23/08/2012
Localisation : le confessional, quelque part dans les catacombes.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Adel Hammerstein
Âge: à peu près 19ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   Mer 31 Oct - 22:32

Le lépreux entendait son cœur battre, pour la première fois depuis très longtemps. Non pas qu'il se fut arrêté, mais l'esprit était ailleurs, emprisonné. Il ne pouvait entendre son corps survivre dans ce coma surnaturel. Ensorcelé. Il entend des murmures sans les commprendre, c'est de nouveau cette langue odieuse qui lui semble cacophonique. On dirait les clairons de l'enfers qui sonnent. Il se demanda d'ailleurs brièvement s'il n'y était pas, en enfer. Il ouvrit les yeux. Cette obscurité sans nom, cette étroitesse, ces horribles voix... Hammerstein en discernait deux, bien que le ton de celles-ci commença à changer, à devenir plus masculines. Ce bruit écœurant d'os brisés, broyés. Il referma les yeux et se concentra :

« Des voix...Des murmures...
De la sorcellerie, oui...diablerie...
Ils jouent...les os..les démons réfugiés...enchaînés...
oui, traînés...traînés avec moi. La diablerie...

A réveillé...La prison est brisée...Sortir...Mein Gott, gib mir die Kraft¹*... »


Rouvrant vivement les yeux, le gueux entrouvrit le couvercle du tombeau dans lequel il était enfermé depuis un siècle, puis s'en extirpa lentement. Les voix murmurantes se faisaient toujours entendre et le lépreux essaya de se rapprocher de celles-ci à l'oreille. L'obscur endroit était un vrai labyrinthe de tombeaux, conduits d'eau et pierres ancienne, mais le sombre prieur parvint à arriver jusqu'aux voix, où il dissimula son corps de moitié derrière l'angle d'un mur. C'est d'un œil vide qu'il regardait les deux personnes discuter, déjà lassé de les entendre depuis tout ce temps. Deux enfants, deux filles. Elles paraissaient étranges, comme possédées, par des démons doués de réflexion. Ils semblent presque se vouer un duel verbal par moments très tendus, genre de choses dont le lépreux n'a pas d'aptitudes à discerner ou concevoir si le sens des discours lui échappent. Il les regarda finalement s’éclipser tout les deux par une sorte de trappe échelée tout en mémorisant leurs traits pour une potentielle future rencontre.

Il savait qu'elles avaient pratiqué quelques diableries puisque le sort emmêlé sur son tombeau avait été comme...aspiré...c'est pour cette raison qu'il se demandait s'il ne valait pas mieux attendre plutôt que de les tuer maintenant, alors qu'il était encore faible et affamé. Le prieur ne resta pas plus longtemps dans ces lieux sombres et humides, ne supportant plus l'infâme glouglou de l'eau il disparut lui aussi en emportant les affaires présentes dans son cercueil, qu'il recueillit en un baluchon sommaire. N'usant pas de la trappe il prit un autre chemin qui s'enfonçait encore plus dans le souterrain... chuchotant des psaumes dans la nuit, il priait Dieu de lui faire voir enfin une ultime porte de sortie.

Leva ses yeux vides le moine regarda le soleil émissaire qui commençait déjà à lui brûler la peau et la rétine. Il avait enfin réussi à sortir. Il ignorait en quel époque il était mais de toute façon n'avait même pas conscience d'avoir dormi pendant un siècle, ni d'être arrivé au XIXe siècle par voie temporelle il y a quelques années... A vrai dire il n'a même pas eu conscience d'avoir quitté son moyen-âge natal. Il se rend juste compte que son environnement a changé. Le Schwarzwald lui paraît très loin d'ici, les arbres postés en forêt devant le lépreux ne lui sont pas du tout semblables, pas plus que le climat. Peu importe où il se trouve, le prieur connaît sa mission : éradiquer les démons et exorciser les possédés, dont regorge le pensionnat nommé Shinichi, où il a été enfermé et d'où il sort à présent.

« Fiat Lux. *» prononça-t-il enfin d'une voix très rauque et froide, au fort accent, avant de baisser ses yeux brûlés. Abaissant sa capuche sur sa tête poussiéreuse, le prieur malade fermit ses paupières et sembla se métamorphoser partiellement, prenant des traits de plus en plus reptiliens, jusqu'à ce qu'une sorte de queue de crocodile dépasse d'un bon mètre de son corps. Ses talons s'étaient distendus et affinés, ses mains verdâtres étaient griffues. La créature ouvrit rapidement ses yeux reptiliens, d'un jaune vif et acéré, et se mit à se déplacer furtivement entre les arbres.

¹ --> allemand signifiant = "Mon Dieu, donnez moi la Force" (Note : tout ce qui est suivi d'un asterisque est une phrase à référence biblique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rituel dangereux [pv Lys Cornwel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ran-Mao. Le jouet dangereux~ [. Hot? x3 ]
» Mission au dangereux désert de Salterens...
» reporter un métier dangereux ??
» Le téléphone mobile est dangereux pour la santé
» Téléphones mobiles dangereux ? La polémique continue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Shinichi :: Le bâtiment :: Catacombes-