Pensionnat Shinichi

Bienvenue dans le Pensionnat Shinichi, perdu dans les profondeurs d'une étrange forêt. Il est spécialement conçut pour des êtres hors du commun, mystiques ou maléfiques... Si vous en faites parti, vous serez accueilli à bras ouverts.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une visite mouvementée... (PV Raito Hideroni, Tokiie Amai-Kyoki, Korumi Darksworld.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Bezarius

♫ L'humain~

avatar


Messages : 178
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Nom Prénom:
Âge:
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Une visite mouvementée... (PV Raito Hideroni, Tokiie Amai-Kyoki, Korumi Darksworld.)   Sam 5 Mai - 18:02



Le réveil de Jack avait sonné très tôt ce matin il était 7h00. Il se leva et alla se laver le visage. Après avoir lavé son visage il s'assit à côté de son lit puis se mit à réfléchir à la façon dont il allait s'habiller. Mais son ventre l'en empêcha il avait très faim c'est pourquoi il arrêta de réfléchir et se dirigea vers la table sur laquelle il y avait deux tranche de Nutella ainsi qu'un bol de lait, il avait besoin de force car une nouvelle journée avait commencée. Après avoir pris son petit déjeuner il alla prendre une douche. Sa douche fut rapide et sortit aussitôt de la baignoire, il prit un peigne et se coiffa les cheveux, il voulait sortir le plus rapidement possible alors il prit son nouveau sèche cheveux qu'il avait acheté il y a quelques jours et ses cheveux étaient secs en un instant. Il se dirigea vers son armoire, l'ouvrit et prit un manteau vert avec une chemise blanche, un jean blanc et des baskets blanches, c'était la façon dont il allait s'habiller. Après avoir finit de se préparer il vérifia que tout était bon et sortit aussitôt.

Dehors il faisait très beau le soleil avait éclaircit tout le paysage et donnait mal aux yeux en le regardant. On voyait les oiseaux volés, c'était un jour magnifique pour faire une petite balade. Mais il faisait très chaud et Jack avait déjà regretté d'avoir mit un manteau aussi chaud. Il ne voulait pas faire demi-tour alors il avait décidé d'y aller même s'il faisait chaud. Jack était très intrigué par la forêt c'est pourquoi il avait décidé de s'y rendre pour visiter et profiter un peu du beau temps. Après plusieurs heures de marches il était enfin arrivé devant la forêt elle était immense. La pluie d'hier avait encore laissée des traces sur les arbres qui étaient encore mouillés. Le sol était parfaitement sec et très bien entretenu pour une aussi grande forêt. Jack c'était décidé d'y entrer à première vu elle n'était pas très fréquentée mais sa montre sonna il la sortit et vit qu'il était déjà midi, son ventre commença aussi de faire des bruits bizarres. Il vit un banc pas très loin d'une petite rivière et en profita pour manger un peu avant de commencé la visite dans cette forêt. Il avait préparé des nouilles et avait pris un jus d'oranges. Il avait finit de manger en 20 minutes. Après avoir manger il regarda ses baskets qui étaient toute sales on y voyait du vert surement à cause de la pelouse. Il y avait une petite rivière juste en face de lui et il avait décidé d'en profité pour les laver un peu. L'eau était pur et très clair tellement propre qu'on pouvait voir son reflet. Il regardait son reflet et faisait des grimaces ce qui lui parut très gamin alors il arrêta. Il prit un peu d'eau dans sa main et le mit sur ses baskets voilà elle était comme neuves mais il avait trop mis d'eau et ses chaussettes étaient aussi un peu mouillées mais il s'en fichait de ses chaussettes ce n'est pas ça qui va le ralentir dans sa visite. Après qu'il ait finit de nettoyer ses baskets il s'était dirigé vers le principale chemin là où toutes les personnes se promenaient. Lui qui se promenait aussi vit plusieurs sorte d'animaux, des escargot qui n'étaient pas encore sortis de leur coquille. Des lézards qui squattaient les arbres. Quelques fourmis qui portaient quelques choses sur leur dos surement des miettes de pain. Les papillons volaient de par tout, les écureuils qui mangeaient des noisettes. Tout le monde faisait quelques choses même les animaux.

Les oiseaux volaient au-dessus de Jack et sur le passage il vit des pigeons qui cherchaient de la nourriture pour se nourrir et Jack pensa pouvoir les aidés, il sortit de son sac une tranche de pain. Il le coupa en plusieurs morceaux et les jeta à quelques mètres des pigeons. Ce geste attira tous les animaux qui était dans les parages et à cause de lui le passage qui était réservé aux personnes qui visitaient la forêt était occupés par toutes sortes d'animaux qui étaient dans cet immense lieu. Jack ne savaient pas quoi faire pour les faire partir. Toutes les personnes qui étaient là le regardaient bizarrement et étaient toutes effrayées. Jack était très gêné et lui aussi un peu effrayé il ne savait pas ce que les gens qui étaient là pouvait lui faire. Il pensa à pleins de choses dans sa tête.
Peut-être ils voudront me tuer à cause de ce geste stupide? Il en avait mal à la tête de réfléchir les gens ne pouvaient plus circuler normalement. Et lui il réfléchissait ce qu'ils allaient lui faire. Les gens lui criaient dessus ils étaient tous mécontents.

-C'est à cause de toi qu'on ne peut plus circuler pourquoi ne pas réfléchir avant de faire quelques?

Un autre ajouta une autre phrase.

-Oui maintenant doit-on faire demi-tour à cause de toi?

Jack était bouche bée ne savait pas quoi dire après toutes ces réflexions de la part des gens qui était sur le lieu.

________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raito Hidenori


avatar


Messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Chez moi

Feuille de personnage
Nom Prénom: Hidenori Ratio
Âge: 17 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une visite mouvementée... (PV Raito Hideroni, Tokiie Amai-Kyoki, Korumi Darksworld.)   Mar 15 Mai - 0:13

Un ange dans un pensionnat empli de créatures en tout genre, cela pouvait paraître assez étrange. Un soldat de Dieu, qui avait pour mission d'éradiquer les engeances qui se dissimulaient parmi les humains, se trouvait au sein de vampires, de démons et d'êtres fantastiques. Ce Séraphin était connu sous le nom humain de Hidenori Raito.

Le jeune homme avait eu des difficultés à trouver le sommeil, même si ce n'était pas sa première nuit à Shinichi. Cela faisait déjà trois jours, mais Raito se demandait encore pourquoi il s'était inscrit dans cet établissement. L'ange savait qu'il n'allait pas être apprécié de tous, et se moquait du fait de se faire des amis, car il ne pourrait jamais faire confiance à des individus surnaturels. Il s'était levé de bonne heure et avait décidé de faire un petit tour parmi les nuages. Il monta alors sur le toit du pensionnat. Arrivé au sommet du bâtiment, Raito revêtit sa forme originelle. Ses cheveux devinrent gris clair et plus court, trois paires d'ailes lui poussèrent du dos, il abandonna son ensemble trois-pièces pour un kimono large et un long haut blanc. Il battit des ailes et s'envola.

Heureusement pour lui, la forêt, qui se trouvait quelques mètres plus bas, était touffue, ce qui le rendait quasi invisible aux yeux des promeneurs. Les cheveux au gré du vent, les battements d'ailes amples, rien qui ne faisait obstacle à son parcours, Raito n'avait pas ressenti ces sensations depuis longtemps. Tout en virevoltant au sein des cieux, l'ange s'interrogeait sur les autres pensionnaires, et surtout les démons qui cohabitaient avec des humains sans leur vouloir du mal. Il trouvait cela assez singulier. Car habituellement, ces êtres des Enfers cherchaient toujours à nuire aux hommes. Il n'aurait jamais cru que de tels individus seraient « inoffensifs ». Peut-être qu'il devait reconsidérer sa vision sur eux. Pour le moment, il ne savait rien à propos de ce nouvel environnement. C'était la toute première fois qu'il découvrait un lieu où toutes sortes d'espèces se croisaient.

Plongé dans ses pensées, le Séraphin ne vit que trop tard un groupe d'oiseaux qui planait dans sa direction. D'un mouvement d'ailes très rapide, le jeune homme les esquiva, puis reprit sa petite course. Soudain, son estomac cria famine. Depuis qu'il était levé, l'ange n'avait rien mangé, et passer sous sa forme ailée lui drainait de l'énergie spirituel, vu qu'il n'était pas dans le royaume céleste. Il plongea alors vers le sol et se retrouva juste au-dessus du village, qui se trouvait de l'autre côté de la forêt. Il atterrit discrètement dans une petite ruelle et reprit forme humaine.

Il avait pour habitude de s'arrêter dans une petite boulangerie, tenue par une dame très agréable qui connaissait bien les goûts de Raito. Il prenait toujours deux parts de cake au matcha et une petite brioche aux haricots rouges – ou azuki –, qu'il aimait tant. Cette fois-ci ne faisait pas exception à la règle. La boulangère avait une façon particulière de les faire. Le jeune homme passa la porte, qui en s'ouvrant, fit sonner une petite clochette. La propriétaire des lieux tourna la tête vers lui, le reconnut et, avec une grande amabilité et un grand sourire, lui fit un accueil chaleureux :

Bonjour, Raito-kun ! Je t'ai préparé ce que tu viens chercher habituellement. Je l'ai gardé de côté pour toi.

Bonjour à vous, Suzuki-san, répondit-il en courbant l'échine.

Même s'il pouvait paraître assez silencieux la plupart du temps, il arrivait à Raito de sourire et de dévoiler ses émotions.

Elle prit un petit sac dans lequel se trouvaient les pâtisseries que l'ange adorait. Elle lui tendit le présent, qu'il accepta volontiers. Après lui avoir payée son dû, il lui adressa de humbles remerciements, puis quitta la petite boulangerie.

Ce fut un plaisir de te voir, Raito-kun, lui dit-elle avec son habituel sourire bienveillant.

Pour moi aussi, Suzuki-san.

Il repartit alors en direction de la forêt, tout en dégustant une part de cake au thé vert.

Tandis que l'ange marchait tranquillement à travers un chemin dans la forêt, en continuant de manger ses pâtisseries, il découvrit, en même temps que d'autres personnes, un jeune blondinet vêtu d'un manteau vert, qui devait lui donnait chaud, avec la température qu'il faisait. Celui-ci donnait à manger à des petits oiseaux qui passaient par-là. Tout cela n'avait l'air de rien à première vue, pourtant la scène dégénéra assez vite. De plus en plus de bêtes arrivaient les unes après les autres, afin de se nourrir des petits bouts de pain qu'offrait cet adolescent quelque peu niais sur les bords. Les autres promeneurs commençaient à pester contre lui, car le chemin devenait progressivement inaccessible. Le pauvre, sous le coups de leurs railleries, ne savait pas quoi faire, se contentant de rester hébété face à eux. Mais d'un côté, ils exagéraient. Ces animaux n'allaient tout de même pas attaquer ces passants, ils n'étaient là que pour chercher de la nourriture. Raito décida alors d'intervenir. Il jeta alors des bouts de son cake aux matcha vers les arbres, afin d'attirer les petites bêtes hors du chemin. Ces dernières sentirent rapidement l'odeur du thé vert mélangée avec le sucré du cake, et se précipitèrent vers les miettes de pâtisserie. Il s'avança ensuite vers le jeune homme aux cheveux blonds, puis lui adressa quelques mots :

Ne sois pas impressionné par ces gens, ils voulaient juste faire une petite promenade tranquille. Et fais attention la prochaine fois.


Dernière édition par Raito Hidenori le Ven 8 Juin - 13:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokiie Amai-Kyoki

~ L'incarnation de la Folie ~

avatar


Messages : 1278
Date d'inscription : 26/02/2012
Localisation : Hôpital Spychiatrique ('8

Feuille de personnage
Nom Prénom: Tokiie Amai-Kyoki
Âge: 19 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une visite mouvementée... (PV Raito Hideroni, Tokiie Amai-Kyoki, Korumi Darksworld.)   Ven 18 Mai - 12:15

Aujourd’hui, Tokiie se réveilla joyeux, presque même surexcité. Il se réveilla après un rêve qu’il n’avait pas envie de quitter. Mais ce réveil le rendit très joyeux lorsqu’il se dit *Ca va peut-être arriver !*.

Il était cinq heures du matin. Il se leva donc bruyamment. En effet, l’idée de réveiller ses camarades ainsi ne lui avait pas traversé l’esprit. Heureusement, ceux-ci avaient l’air de dormir à poings fermés. Ce n’est pas qu’une expression, puisque l’ange qui était tourné vers lui quand elle dormait avait justement les doigts de la main droite refermés sur eux-mêmes. Sans doute servait-elle à mieux bloquer la tête de cet être divin.

Tout en faisant du bruit, Tokiie se préparait de façon à pouvoir aller se balader dans les jardins. Il s’était déjà organisé sa journée. La matinée se passerait dans les jardins du pensionnat, et l’après midi dans la forêt. C’est vrai qu’à l’idée d’aller dans un endroit sombre rempli d’arbre, et sans doute de créature maléfique, comme dans le pensionnat, l’effrayait un peu.

Sans le savoir, Tokiie s’était vêtu d’une chemise verte clair, avec un pantalon vert foncé. Les motifs de ses deux vêtements étaient roses et oranges. Ses petites barrettes dans les cheveux, afin de ne pas les avoir dans les yeux.

Fin prêt, il sortit. Le jardin était très joli et très grand. Malgré ses difficultés à différencier les couleurs, il pouvait voir des fleurs très bien organisées, parfois le talus de fleur avait une forme, parfois c’était posé au hasard. C’était un jardin calme, reposant, et harmonieux. Tout avait sa place, rien n’était là par inattention. Ce jardin plaisait beaucoup à Tokiie. La matinée finie, il n’avait pas encore fait tout le tour de cet énorme parc. Il décida donc de trouver un coin pour manger près de la forêt, tout en restant dans le jardin. Il était environ onze heures, mais Tokiie voulait se garder du temps pour voir la forêt tant effrayante à ses yeux.

Il avait dans ses poches quelques friandises un peu plus consistantes que de simples bonbons. Des biscuits. Bon, ce n’est pas le repas idéal dont rêverait un affamé, mais lui ça lui plaisait.

Son repas vite terminé, il s’allongea un peu dans l’herbe, pour regarder les nuages. Des oiseaux passaient de temps en temps. Puis le rassemblement fut un peu plus gros. Certainement une petite famille, pensait Tokiie. Le nuage d’oiseaux passa. Puis une étrange vision troubla Tokiie. Celle-ci lui rappela alors qu’il voulait encore aller se balader. L’appariation que vit la petite souris fut divine. Il cru voir un ange voler. Ce n’était pas un simple ange, mais un ange à trois paires d’ailes. Cet être divin brillait avec le soleil qui était derrière lui. Tokiie croyait s’être endormi et rêver. Il se pinça, et était tout à fait éveiller. Le petit être ne voulait vraiment pas croire ses yeux. Il se dit donc qu’il n’avait rien vu.

Il se mit enfin en route. Il entra hésitant et peureux dans le lieu rempli d’arbres. Il fit environ dix mètres dans celle-ci, puis s’arrêta. Rien ne se passa. Il reprit alors confiance en lui, et continua sa route. Fier, sûr de lui, il avançait droit, avec une fière allure, avec un sourire niais dessiner sur son visage.

Tokiie observait quand même les environs du coin de l’œil. C’était si différent du jardin… Il y avait moins de couleurs. Tout était désordonné. Un lieu sauvage. Tout le contraire du précédent milieu naturel. Les fleurs étaient un peu partout, principalement vers le pied des arbres. Leurs formes sauvages étaient belles.

Soudain, Tokiie entendit un craquement de branche. Ca y est. C’était la fin pour lui, pensait-il. Son cœur se mit à battre et il se mit à courir. Pourquoi ? Tokiie est un énorme trouillard il faut croire. Il tomba plusieurs fois dans sa fuite pour échapper au terrible monstre qui était sans doute à sa poursuite. La petite souris entendait plein de bruits d’herbes. Ca le faisait courir encore plus vite. Mais aussi tomber encore plus… l’ironie dans tout ça, c’est qu’il entendait le bruit que faisaient ses jambes en courant. A chaque fois qu’il touchait terre, il trouvait le moyen de se griffer avec branches basses, s’érafler.

Puis il entendit un son, qui ressemblait aux voix d’un groupe d’humain. Il continua à courir. Mais plus il s’approchait, plus il ralentissait sa course, au cas où ça ne soient pas des hommes. Il était enfin arrivé, et se cacha dernière un arbre pour observer ce qu’il se passait. Il entendit :

« Oui maintenant doit-on faire demi-tour à cause de toi? »

* Pourquoi faire demi-tour à cause de quelqu’un ? *

Cette phrase l’intrigua, il sortit alors la tête et vit un groupe de gens en face du quel se trouvait une personne de taille moyenne. A sa posture, Tokiie pensa que c’était un male. A ses cheveux, on aurait plutôt pensé à une fille. Cette personne avait une longue tresse. Elle avait sur le dos un grand manteau. De dos, il avait l’air de tenir chaud. Au milieu de ces deux *groupes*, se trouvaient des oiseaux. La personne blonde avait l’air de donner à manger à ceux-là. Tokiie ne pu s’empêcher de se questionner sur la phrase qu’il venait d’entendre.

* Et puis, à cause de qui surtout ! La cause de tout ce bruit est sans doute cette personne blonde. En tout cas, entendre des voix humaines me rassure … *

Là où il était, Tokiie pouvait observer ce qui se passait sans être repéré. La couleur de ses vêtements y était pour beaucoup. Vers le fond du groupe, il vit quelqu’un se détacher du tas. C’était un homme. Il était habillé d’un costar cravate, et avait de très jolis cheveux couleurs or, bien que la façon dont ils étaient coiffés fût étrange. Cette coiffure pouvait faire penser que cette personne pourtant bien habillée s’était peignée à l’aide d’un pétard. Cet être pris alors un morceau de ce qu’elle tenait entre ses doigts, il le lança dans les arbres. Cette nourriture attira alors les oiseaux qui étaient par terre, et qu’il y avait encore du pain par terre.

Maintenant que les trois quarts des oiseaux s’étaient enlevés du chemin, l’étrange personne se rapprocha de la personne que Tokiie appela *grande tresse* -très…viril ! Elle lui adressa quelques paroles, comme si elle voulait rassurer l’autre.

Tokiie était épaté par l’efficacité de ces miettes qu’avait lancées l’homme. Ca devait être très bon et sucré, pour attirer autant ces minis rapaces. D’un coup, la main de l’étranger prit une grande importance aux yeux de la souris. Il n’avait pas tellement mangé à midi, et il avait donc encore de la place pour une petite friandise en plus. En fait, c’est l’excuse que s’inventa Tokiie pour se donner du courage afin d’aller demander une petite part de gâteau.

Sauvagement, le gourmand sortit de sa cachette et se précipita vers la tête de pétard. Juste avant de s’arrêter, il trébucha. Il eu quelques pas déséquilibrés, mais juste avant de vraiment tomber, il eu le temps d’attraper le bras droit de la personne qui tenait la pâtisserie. Tokiie lâcha le bras de l’étranger, mis une main dans sa poche pour en ressortir deux bonbons.

« S’il te plait ! Je peux avoir de ce que tu as dans ta main en échange de deux modestes bonbons ? »

Il fit sa demande avec des yeux pétillants, envieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korumi Darksworld

The Black Fox
avatar


Messages : 119
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 21
Localisation : quelque part dans la nuit sombre...

Feuille de personnage
Nom Prénom: Korumi Darksworld
Âge: 17
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une visite mouvementée... (PV Raito Hideroni, Tokiie Amai-Kyoki, Korumi Darksworld.)   Jeu 5 Juil - 12:10

Mal…Aie…Souffrance…. Ce sont les seuls mots qui passaient à travers la tête de Korumi, ce chaud matin d’été. La petite renarde endurait depuis quelques jours une terrible migraine. Elle avait l’impression que les murs de sa chambre tournaient autour de sa tête et ne savait même plus à quoi ressemblaient ses deux colocataires. Elle n’avait jamais croisé l’autre Kitsune et n’avait pas revue Luna depuis un moment.
Remettant ses pensées à plus tard, la demi-démone tenta de se lever. Sans succès. Complètement énervée, elle se força et se jeta carrément hors du lit. Une fois debout, un sourire satisfait du bout des lèvres, la jeune fille remarqua avec plaisir que ce petit exercice avait presque fait passer son terrible mal de crâne.

Elle s’étira, faisant ressortir sa queue et ses oreilles, imitée par son poussin. La jeune fille s’arrêta, pensive. Son mal de tête n’avait rien de normal.
Depuis quelques temps, son caractère semblait changer et ça lui faisait faire des cauchemar terrifiants, souvent à l’origine de grosses migraines. Cette nuit, par exemple, Korumi avait fini par revivre à l’infini la mort de Mist. Probablement, de la fièvre.

Par prudence, elle prit une aspirine et petit déjeuna rapidement, avec une seule idée en tête : Prendre un bain.
Korumi se précipita dans la salle de bain et se fit couler l’eau chaude accompagnée d’une fine mousse de savon. La jeune fille se plongea doucement dans le liquide brûlant et profita pleinement de ce moment agréable. Elle repensa à son rêve, se faisant encore plus souffrir. Elle remodelait la scène afin de voir le chasseur et empêcher la mort de son ami. Elle rêva ainsi longtemps, longtemps…trop longtemps. La renarde s’étant à moitié endormie dans la baignoire, elle sursauta lorsque Mendori lui pinça le nez pour avoir son repas de midi. Midi ?! Vite, la kitsune se dépêcha de sortir du bain et…Pourquoi ? Korumi n’avait rien de prévu pour cette journée.

Soudain prise par un coup de blues, elle alla nonchalamment nourrir son poussin. Elle s’assit au bord du lit en soupirant, que faire ? L’ennui avait beau être son activité préférée, il fallait tout de même sortir de temps à autre.
Soudain, un éclair vert et rose traversa le jardin sous ses yeux. Un jeune homme aux airs un peu fou, aux cheveux verts et respirant la joie de vivre se baladait sous la fenêtre de Korumi. Avait il des … bonbon ou des barrettes aux cheveux ? « Comme j’aimerais être aussi innocente que ce petit être… » se dit elle. Puis elle se mit à sourire. Sans le savoir il lui avait donné l’envie de se promener.

Sifflotant, la petite renarde sortit une robe corset noire aux lacets rouges, agrémentée de dentelles blanches. En l’enfilant elle se demanda si elle n’aurait pas un peu trop chaud, elle prit alors son ombrelle noire et décida de se « décorer ». Elle s’ajouta avec plaisir une rose dans les cheveux, quelques chaines de métal et vernis ses ongles de noirs. Bon, après réflexion elle se trouva un peu morbide, mais tant pis, elle s’aimait comme telle. Elle rajouta tout de même un petit « dessin » rouge en forme de cœur sur ses ongles afin d’être plus amicale.

Enfin prête, Mendori sur l’épaule, Korumi sortit du Pensionnat et se dirigea vers la forêt : seul endroit frais des environs. Sur le chemin et s’acheta un sandwich et se balada sous les arbres, à l’abri avec son ombrelle. Son poussin se mit tout à coup à bouger comme si il était attiré par quelque chose. La jeune fille vit soudain un groupe d’oiseaux et d’animaux en tout genre se rapprocher d’un seul et même endroit. Là bas, de l’autre côté des arbustes derrière lesquelles était Korumi, se tenait un jeune homme aux longs cheveux blonds. L’avait elle déjà vu ? Il lui semblait familier. Devant lui se trouvait un grand homme habillé avec classe et aux cheveux d’or ...Euh…un peu en broussailles. En le voyant, la demi démone se sentit quelque peu mal...Était il un ange peut être ?
Après avoir, semble t il, lancé de la nourriture aux oiseaux pour qu’ils s’éloignent, le supposé Ange dit une phrase au garçon blond :

- Ne sois pas impressionné par ces gens, ils voulaient juste faire une petite promenade tranquille. Et fais attention la prochaine fois.

Un craquement attira l’attention de Korumi et elle vit alors le jeune homme aux cheveux verts de tout à l’heure, caché derrière un arbre, et apparemment très intéressé. Soudain, tel un animal sauvage, il sortit de sa cachette et se jeta sur l’homme en costar…suivit de Mendori !
La petite renarde couru après son poussin et n’eut pas le temps de le rattraper. A peine le jeune garçon avait il sortit deux bonbons, que Mendori lui sauta sur l’épaule sans que l’autre ne s’en rendes compte.

-S’il te plait ! Je peux avoir de ce que tu as dans ta main en échange de deux modestes bonbons ?

Dit-il simplement à l’intention de l’homme. Korumi avança sans rien dire et se planta derrière le jeune garçon, sans savoir que dire, râlant intérieurement après son volatile un peu trop gourmand et imprudent. Elle se risqua tout de même :

- Euh… Excusez moi, mon poussin s’est posé sur votre épaule et...euh…

La jeune fille se tut, se trouver au milieu de plein de gens lui donnait la migraine et cette situation gênante la perturbait. Il valait mieux pour elle qu’elle ne dise rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-bloody-moon-rpg.forumgratuit.org/
Jack Bezarius

♫ L'humain~

avatar


Messages : 178
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 21

Feuille de personnage
Nom Prénom:
Âge:
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une visite mouvementée... (PV Raito Hideroni, Tokiie Amai-Kyoki, Korumi Darksworld.)   Mar 10 Juil - 21:13

Les bruits ? Oui, les bruits commençaient à se dissiper, les gens qui se trouvaient là partaient au fur et à mesure une fois le chemin libre. La foule d'il y a quelques minutes étaient parties et quelques jeunes gens étaient encore là, y compris trois mystérieuses personne qui attiraient toute l'attention de Jack. L'un était grand, il avait des yeux châtains-roux. Il portait des lunettes bleues qui cachaient la couleur de ses yeux. A le regarder, on aurait dit que c'est un riche à cause de ses deux bagues en or et la façon de s'habiller.
L'autre, à vrai dire, était carrément le contraire du précédent, ayant une petite taille, des cheveux d'une couleur vert-citrons, c'était la première fois que Jack voit quelqu'un ayant des cheveux de cette couleur. Du côté de ses habits, ils sont très colorés et plutôt enfantin. Mais, tout de même, Jack resta vigilant, la façon de foncer sur des inconnus était anormal pour lui, cela dit c'est aussi celui qui l'intriguait le plus. Il n'avait pas l'air d'être un Humain, à cause de sa sauvagerie.
Quant à la jeune fille, elle avait plutôt une taille moyenne, de longs cheveux blonds parsemés, à la regarder, elle était timide comparé à l'autre aux cheveux verts-citrons elle avait plus l'apparence d'une humaine, quoique ses oreilles n'étaient pas tout à fait normaux, mais Jack ne s'attarda pas sur ses oreilles. Après, plusieurs secondes Jack répondit au garçon riche. Garçon riche? Oui c'était le surnom qu'il avait donné à celui qui avait les cheveux châtains-roux.


Oui, la prochaine fois je ferai plus attention et je réfléchirai deux fois plus avant de faire quelque chose. Mais dites-moi, vous êtes du coin?

Jack commençait à avoir chaud, les vêtements qu'il avait, n'étaient pas fait pour une journée ensoleillée. Ses mains croisées, la transpiration coulait tel une fontaine, il fallait faire quelque chose. Alors, il enleva son haut et se retrouva avec un tee-shirt. Il se sentait beaucoup plus alaise que tout à l'heure.

-S’il te plait ! Je peux avoir de ce que tu as dans ta main en échange de deux modestes bonbons ?

L'attention de Jack se porta sur les bonbons de ce petit être, de loin ils avaient l'air bon Jack avait envie de s'y jeter en les volant à ce petit. Mais ne le fît pas étant très courtois, il demanda gentiment.

- Excuser-moi mais pourrai-je en avoir aussi, s'il vous plait?

Les bonbons... cela faisait un bail qu'il en avait pas mangé, après tout le sucré donne un peu de force, de temps en temps et Jack, en avait beaucoup besoin. Ses yeux était fixé sur les bonbons, il en avait vraiment envie. Ses mains qui tout à l'heure étaient croisées avaient fini par se lâcher et avait fini par rester collé à son bas, qui celui-ci resta fixe.

- Euh… Excusez moi, mon poussin s’est posé sur votre épaule et...euh…

Jack qui était là n'entendit pas grand-chose, les paroles de la jeune fille étaient rentrées dans l'oreille de Jack et avait fini par sortir de l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raito Hidenori


avatar


Messages : 20
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Chez moi

Feuille de personnage
Nom Prénom: Hidenori Ratio
Âge: 17 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une visite mouvementée... (PV Raito Hideroni, Tokiie Amai-Kyoki, Korumi Darksworld.)   Sam 1 Sep - 16:10

Ne sois pas impressionné par ces gens, ils voulaient juste faire une petite promenade tranquille. Et fais attention la prochaine fois, glissa-t-il au blondinet, avant de s'éloigner de lui.

Oui, la prochaine fois je ferai plus attention et je réfléchirai à deux fois plus avant de faire quelque chose. Mais dites-moi, vous êtes du coin ?

Moi ? Hé bien... je viens...

Au même moment, un jeune homme à l'allure très singulière s'approcha, telle une bête sauvage du Séraphin. Cela arrangea l'ange, car il ne savait pas quoi répondre. Il avait les cheveux vert acide, une couleur plus qu'étrange. Même ses vêtements s'accordaient avec sa chevelure fluo. Il faillit trébucher, mais se rattrapa en saisissant le bras de Raito, qui ne pipa mot. Se reprenant, cet individu coloré fouilla dans une de ses poches et en sortit deux sucreries, qu'il tendit à l'ange en lui demandant :

S’il te plaît ! Je peux avoir de ce que tu as dans ta main en échange de deux modestes bonbons ?

Ses yeux aussi verts que ses cheveux fixèrent ce qu'il restait de son cake au matcha, dont Raito avait balancé des morceaux afin d'éloigner les nombreuses bêtes, qui s'étaient agglutinées sur le chemin, à cause de l'autre blondinet. La saveur sucrée du gâteau avait dû l'attirer comme les autres animaux, pour qu'il vienne de cette manière lui demander cela. L'ange le regarda ; il avait des airs de petite souris cherchant à se nourrir. Voyant qu'il ne restait pas grand chose de la petite pâtisserie, il prit la seconde part qu'il restait dans le sac et l'offrit à son interlocuteur acidulé.

Soudain, sans que ce dernier ne rende compte, un petit poussin vint se poser sur son épaule. Il devait avoir envie des bonbons qu'il tendait. Juste derrière se trouvait une jeune fille vêtue d'une robe noire et d'une ombrelle. Elle avait l'air d'être une gothic-lolita, comme on en voyait de nos jours – surtout à Tokyo. Ses cheveux contrastaient avec sa tenue sombre ; ils étaient longs et blonds parsemés de mèches noires.

D'une voix bégayante et timide, elle s'adressa à l'autre jeune garçon :

Euh… Excusez moi, mon poussin s’est posé sur votre épaule et... euh…

Pendant ce temps, le blondinet s'avança vers le petit groupe et quémanda un bonbon du garçon acidulé. Raito prit un petit morceau de son cake et le tendit au petit poussin, en espérant qu'il aimerait, puis jeta un rapide coup d’œil à la jeune fille aux longs cheveux blonds, qui avait l'air intimidée. Il sentit une étrange aura émanée d'elle : une aura sentant le... démon. L'autre individu, qui se tenait toujours face à l'ange paraissait ne pas être tout à fait normal ; il fallait juste voir ses yeux d'un vert très clair. Seul le jeune homme qui s'était fait réprimandé auparavant semblait ordinaire. L'être venu du Ciel se risqua alors à leur demander :

Vous êtes du coin, n'est-ce pas ? Vous le voyez aussi, tout comme moi, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tokiie Amai-Kyoki

~ L'incarnation de la Folie ~

avatar


Messages : 1278
Date d'inscription : 26/02/2012
Localisation : Hôpital Spychiatrique ('8

Feuille de personnage
Nom Prénom: Tokiie Amai-Kyoki
Âge: 19 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Une visite mouvementée... (PV Raito Hideroni, Tokiie Amai-Kyoki, Korumi Darksworld.)   Sam 8 Sep - 13:42

L’ange aux cheveux de blé donna un conseil au blondinet. Celui lui répondit.

« Oui, la prochaine fois je ferai plus attention et je réfléchirai deux fois plus avant de faire quelque chose. Mais dites-moi, vous êtes du coin? »

C’est alors que Tokiie décida d’intervenir, car la nourriture que l’étranger tenait lui donnait atrocement envie. Il coupa apparemment la parole à quelqu’un, mais il s’en fichait. Il avait faim. Et puis, cette personne pourra toujours reprendre ce qu’elle disait, si ça lui tenait vraiment à cœur ! C’était égoïste de la part du petit être… L’être en face de lui, un peu étonné, mais tout de même intéressé par cet échange, répliqua, poliment :

« Excusez-moi mais pourrai-je en avoir aussi, s'il vous plait?

- Bien sûr !!! »

Il accepta sans réfléchir. Il n’avait aucune raison de refuser, puisque c’était sa demande, mais aussi car il avait très envie de goûter à cette mystérieuse pâtisserie. Elle sentait si bon… La gourmandise est un vilain défaut, c’est vrai ! C’est un horrible pêché mignon, qui pousse à faire tellement de choses étranges, ou inhabituelles. Les réactions des gourmands peuvent être très amusantes.

Après cette réponse, alors que Tokiie regardait en hauteur, il vit un poussin arriver sur l’épaule du jeune homme aux beaux cheveux. Puis, sans savoir d’où ça venait, il entendit une voix de femme. Cette voix était hésitante et timide. Calme et jolie. Elle donnait tout de même une étrange impression. Est-ce à cause de la forte aura de la personne ? Une démone ?

« Euh… Excusez moi, mon poussin s’est posé sur votre épaule et...euh… »

Cette phrase fut ignorée. Tokiie lui, l’avait entendue, mais elle n’était absolument pas importante pour lui, et n’y fit pas plus attention. Toutefois, une main tenant un petit morceau de nourriture s’approcha du volatile pour le lui donner. La petite souris remonta du regard le bras au bout duquel se tenait cette main. C’était l’homme aux étranges cheveux. Du moins, à la coupe en pétard. Il regarda un peu autour de lui, dévisagea les trois êtres qui se tenaient près de lui, à l’écart du groupe de voyageurs, et demanda :

« Vous êtes du coin, n'est-ce pas ? Vous le voyez aussi, tout comme moi, n'est-ce pas ? »

Du coin ? Quelle question ! Pourquoi seraient-ils là sinon ? La petite souris n’avait pas la moindre idée de « pourquoi cette question ?». Il était faible. Sans la moindre trace de cervelle. Bien sûr, sauf lorsqu’il s’agit de manger. Il était toujours affamé. C’est d’ailleurs pour cela qu’il répondit simplement à l’étranger. Enfin, simplement, en fonction de ses intérêts, goûts… Mais surtout sans même réfléchir au vrai sens de la question. Il ne pensait qu’à la nourriture, et ça le rendait fou. Excité !

« Le quoi ? Le bonbon ou le morceau de gâteau que tu tiens ? »

En lui répondant, le petit être fixait toujours du regard la belle friandise qui se tenait à quelques centimètres de sa bouche. Il posa ensuite ses mains sur celle du blondinet. Cet appuie l’aida grandement à se relever. Il n’en pouvait plus d’être à genoux, alors qu’il y avait tant de personnes à harceler afin d’avoir des petits bouts de nourritures. Il était maintenant debout. Rapidement, il s’approcha des cheveux en pétard. Après tout, il avait lui aussi quelque chose dans ses mains, que Tokiie n’avait encore jamais goûté. Il en salivait de curiosité…

« Dit moi, t’as d’la nourriture cachée ?! Si c’est le cas, n’aie pas peur de la montrer ! Je ne te ferais pas de mal pour en avoir un petit bout, je suis inoffensif ! J’ai même un ou deux bonbons que j’aime bof à t’échanger contre ça ! »

Il faisait alors des petits yeux affamés. Une petite voix toute mignonne (bien qu’assez vive). Tokiie s’avait s’y prendre lorsqu’il fallait quémander à manger. Toutefois, le blondinet revint très vite dans ses pensées. Il retourna à sa *case départ*, devant le garçon aux très longs cheveux.

« Tiens, tes bonbons ! »

Cette phrase fut prononcée avec un grand sourire, accompagnée d’une voix très dynamique. L’animal mort de faim était pressé de goûter à de nouvelles choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une visite mouvementée... (PV Raito Hideroni, Tokiie Amai-Kyoki, Korumi Darksworld.)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une visite mouvementée... (PV Raito Hideroni, Tokiie Amai-Kyoki, Korumi Darksworld.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une visite mouvementée [Trystan - Libre]
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Shinichi :: L'extérieur :: Quelque part dans la forêt-