Pensionnat Shinichi

Bienvenue dans le Pensionnat Shinichi, perdu dans les profondeurs d'une étrange forêt. Il est spécialement conçut pour des êtres hors du commun, mystiques ou maléfiques... Si vous en faites parti, vous serez accueilli à bras ouverts.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lynn Midwings : Deux âmes dans un corps. [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lynn Midwings

Petite sorcière aux deux âmes

avatar


Messages : 153
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : Derrière toi ! Bouh !

Feuille de personnage
Nom Prénom: Midwings Lynn
Âge: 12 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Lynn Midwings : Deux âmes dans un corps. [terminé]   Mer 11 Jan - 19:07



Lynn Midwings

♬ Espèce : Sorcière
♬ Sexe : Féminin
♬ Âge : 12 ans
♬ Orientation sexuelle : Elle est trop jeune pour ça. =)

♬ Origines : Manchester, Angleterre.
♬ Emplois : Étudiante



♬ Description ~ Physique : Elle danse sous la lune brillante. Petite fée aux cheveux d'argent : la sorcière aux deux âmes.
Qui ? Oui qui pourrait deviner une telle instabilité mentale face à une petite fille à l'allure si innocente ? Le visage qu'arbore la fille des Midwings est celui du fragile perce-neige. Sa peau est pâle et douce comme la soie, créant un visage fin aux traits encore très jeunes. Son corps est à l'image de son coeur : fragile. Car si la petite créature est une sorcière plutôt talentueuse, sa force physique, elle, pâtit d'une manque d'alimentation et d'entretien qui lui donne fine carrure et petite taille. Une taille qui atteint de justesse les 1m30. Avec une telle pénalité physique, Lynn redoute les épreuves de muscles trop importantes, et devient souvent le sujet de moquerie durant les cours d'éducation sportive.
Mais laissons là sa carrure. Car si la fillette frappe par la maigreur de son corps, elle se fait surtout remarquer par son étrange pigmentation capillaire et oculaire. En effet, pour ceux qui n'aurait pas l'habitude de voir des albinos, les cheveux argentés de Lynn ont tout de surnaturels. Pourtant, la teinte argent de sa chevelure, parcourue parfois de reflets bleutés sous l'éclat de la lune, n'est en rien une quelconque conséquence des pouvoirs que possède la fillette. Quoi qu'il en soit, la douce chevelure grise tombe en tout sens sur le visage léger de la petite sorcière et en arrière jusqu'au niveau de ses épaules. Il arrive à Lynn de la nouer au dessus de sa tête à l'aide de fins rubans blancs. Mais le plus souvent, elle les laisse tomber à leur guise.
Ces cheveux encadrent de lumineux yeux violets. Et c'est là la seconde particularité de coloration de la petite fille. Si certaines personnes ont déjà eu l'occasion de voir des albinos, rares sont ceux qui ont pu voir une personne aux iris violets. Pourtant, bien qu'étrange, cette pigmentation particulière n'a rien de repoussant. Le violet strié de reflets bleutés possède quelque chose d' hypnotisant qui dégage une certaine beauté pour quiconque les regarde avec autre chose que de la répulsion.
Passons à ses tenues vestimentaires. Lynn se vête essentiellement de blanc. Certains diraient que la couleur de ses vêtements est à l'image de son cœur. Quoiqu'il en soit, il est très rare qu'elle ne porte pas de couleurs claires.
D'ordinaire, lorsqu'elle ne porte pas l'uniforme de l'école, elle s'habille d'une robe blanche et de bottes de toile marrons à bords rabattus qui lui montent jusqu'au bas des genoux. Bottes lacés à l'aspect quelque peu médiéval qui donnent l'impression que la fillette sort d'une autre époque.
Parfois néanmoins, lorsqu'elle se sent d'humeur, il lui arrive de porter une chemise blanche à lacets et manches courtes par dessus une jupe bleue claire et des bas de laine blancs, toujours accompagnés de ses bottes marrons.
Quoiqu'il soit, il y a deux choses dont Lynn ne se sépare jamais : La première est un talisman d'argent qui représente deux crochets étranges encadrant un rubis brillant. Ce pendentif attaché au bout d'une fine chaine en argent lui a été confié par sa mère à sa naissance et, bien qu'elle l'ignore, il empêche son frère d'avoir un contrôle total sur elle. La seconde est un rubans bleu noué autour de son poignet droit et remontant presque jusqu'à son coude. Elle ne l'enlève jamais, sauf pour se laver, pas même à la piscine. Car sous ce léger morceau de tissus, sa peau fine porte les cicatrices de son passé : d'horribles entailles et brûlures qui lui mutilent le bras. Lynn refuse catégoriquement d'ôter ce ruban devant des gens, et entrera dans une effroyable crise de hurlements et de panique si quelqu'un essai de le lui enlever de force.
Voilà qui porte la conclusion à l'apparence physique de Lynn Midwings.

♬ Description ~ Morale : Elle est pleine de douceur et de bonté. Enfant à la gentillesse sans limite. Il est maléfique et emprunt de mauvaises intentions. Incarnation du Mal et du désespoir. Elle est le corps, il est fardeau...
Autrefois, on disait d'un jumeaux mort né, que son frère ou sa sœur aspirait son âme à la naissance pour que tout deux ne fasse qu'un.
Des légendes diraient les sages.
Mon existence dirait Lynn.
Depuis sa naissance, et la mort prématurée de son frère jumeaux, Lynn porte en elle l'âme damné de celui ci. Deux âme en un corps... Inutile de préciser que l'esprit de la fillette s'en trouve très instable. D'autant que Jin, son frère, possède un caractère en total opposition avec le sien et des tendances à vouloir semer le chaos autour de lui lorsqu'il lui arrive de prendre le dessus.
Commençons donc à parler d'eux séparément :
Lynn est une petite fille pleine de vie et de douceur, malgré son passé peu avantageux. Du haut de ses 12 ans, la petite sorcière est d'une nature rêveuse et joueuse, ne manquant pas une occasion de s'amuser. Pour elle, le pensionnat Shinichi reste un gigantesque terrain de jeu. Néanmoins, si elle fait preuve d'une gentillesse remarquable et à toute épreuve, celle ci n'est pas toujours remarquée, car masquée par une grande timidité que lui ont imposé ses épreuves passées. Elle réagit souvent à la moquerie et la raillerie en s'éloignant des gens, ce qui lui donne parfois des difficultés à nouer des relations. Pourtant le cœur tendre de la fillette n'aspire qu'à se faire des amis, et reste toujours en quête d'une affection qu'elle n'a pas reçu.
Hésitante, Lynn s'en remet souvent à son frère Jin pour ses décisions, bien qu'elle désapprouve ses actions. Et malgré la malveillance de ce dernier, elle l'aime autant qu'une sœur aimerait son jumeaux.
Jin est tout le contraire de sa soeur. Froid, sadique et même violent, il n'aime rien tant que la souffrance d'autrui. Pour lui, tout les êtres qui peuplent le monde sont de potentiels ennemis et il les déteste au même titre. Aveugle à la beauté du monde, et à toute forme de bonheur, Jin ne sait que semer la destruction et parfois la mort autant qu'il le peut autour de lui, se délectant du malheur des autres. Il est d'ailleurs horriblement doué pour cela. Doté d'une intelligence avancée pour son âge, il réfléchit toujours au meilleur moyen de faire le mal.
Pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître, et malgré toute les railleries qu'il lui adresse, Jin aime sa sœur. Il considère juste que la petite fille n'a pas la force nécessaire pour affronter le monde et que c'est à lui de prendre les choses en mains. Néanmoins, cela ne l'empêche pas de protéger sa jumelle comme le ferait un vrai frère.
Tel est le destin de la petite Lynn. Condamnée à partager son esprit avec l'âme de son frère maléfique...

♬ Histoire :

Première partie

Une nuit d'hiver était tombée sur les rues de Manchester. Une nuit froide comme un couteau de boucher, noire comme le fond d'une bouteille d'encre. Le vicieux vent du nord soufflait sur les pavés, glaçant toute être vivant qui avait la folle idée de sortir dehors.
Alan remonta en frissonnant le col de son manteau et accéléra le pas. Pas question de geler ici ! Et puis la taverne en question n'était plus très loin. Effectivement, au détour d'une ruelle, il aperçu un petit établissement miteux aux fenêtre éclairées d'où s'échappaient rires gras et chansons paillardes. Le détective pressa davantage le pas et poussa la porte de la bâtisse. Une atmosphère de chaleur, de bruit et d'odeur d'alcool l'entoura immédiatement. Il passa la porte et la referma derrière lui. L'endroit était empli de poivrots qui buvaient en braillants leurs chants grivois, tous des ouvriers à en juger par leurs vêtements.

« Je peux vous aider monsieur ? »

Alan tourna la tête à droite. Un petit homme au crane dégarni et lunettes rondes lui adressait un regard interrogateur depuis l'arrière de son comptoir où il essuyait un verre. Le détective s'avança vers lui et prit appuie sur le bar. Subrepticement, il glissa un billet de 20 livres devant le patron et répondit :

« Connaissez vous quelqu'un répondant au nom de Billy White ? »

Le patron jeta un oeil au billet, puis croisa le regard du détective, et empocha rapidement le billet. Puis sans ajouter un mot, il indiqua d'un signe de tête un point au fond de la salle. Alan se retourna et aperçu un homme d'un certain age affalé à une table devant une bouteille de whisky. Il remercia le barman d'un signe et se dirigea vers l'homme visé.
Lorsqu'il approcha, le dénommé Billy White releva la tête et lui jeta un regard embrumé par l'alcool. Un regard sombre et mélancolique qui attira la curiosité d' Alan. Le détective prit place à la table face à l'homme soul.

« Billy White ? Je suis l'inspecteur Alan Few. J'aurais quelques questions à vous poser. »

Le vieil homme lorgna vers lui et marmonna avec impolitesse:

« Z'êtes flic ? J'aime pas les flics. »

« Non, seulement détective. Répondit calmement Alan. J'enquête sur l'affaire de la famille Midwings. On m'a dit que vous étiez autrefois le majordome des Midwings. »

Un éclair de crainte et de tristesse passa dans le regard de Billy. Il but fébrilement le contenu de son verre et se resservi avant de répondre.

« Je l'étais oui. »

Intéressé, Alan se pencha en avant et croisa les doigts sur la table.

« Pourriez vous me racontez ce que vous savez sur leur mort ? Je vous promet que ça restera entre nous. »

L'homme lui jeta un regard vague et insondable. Puis il avala une nouvelle gorgée de whisky, poussa un profond soupir et acquiesça finalement de la tête.

« Très bien. Je n'ai rien à cacher de toute façon. »

Il se prit la tête entre les main, comme victime d'une soudaine migraine, et commença son récit :

« Les Midwings, comme vous le savez, étaient une riche famille qui habitait un manoir à l'est de Manchester. M Harrison Midwings était un homme austère qui ne tolérait pas les écarts de conduite et qui menait son entreprise tout comme sa famille d'une poigne de fer. Membre principal de plusieurs cercles, il avait l'âme d'un dirigeant. Mme Helena Midwings quant à elle était une femme douce et compatissante et tout le monde l'appréciait de par sa gentillesse. J'étais heureux de travailler pour les Midwings, tout semblait aller pour le mieux dans cette famille.
Et puis un jour, Helena Midwings tomba enceinte. Nous étions tous emportés par une telle nouvelle. M Midwings aussi j'en suis certain, même si on attitude restait toujours quelque peu distante vis à vis de ses sentiments, comme à son habitude. Et le verdict du médecin est tombé : Mme Midwings portait des jumeaux, un garçon et une fille. La grossesse se passa bien. Du moins jusqu'au début du huitième mois. Des complication commencèrent alors à arriver, et Helena du accoucher prématurément. Nous apprîmes vite que l'un des enfants n'avait pas survécu à cet accouchement trop rapide. Le garçon naquit mort-né. Sa mère en fut bouleversée. Mais la survit de sa petite fille l'aida à surmonter cette épreuve. Nous étions tous compatissant envers cette mésaventure. Et tout le monde donna le meilleur de soit même pour éduquer la petite Lynn Midwings qui venait de naitre. »

Billy fit une pause pour reprendre une gorgée de son whisky. Il semblait redouter la suite. Tout ouïe, Alan buvait la moindre de ses paroles. Lorsque le vieil homme reprit la parole, ce fut d'une voix chevrotante.

« Comment aurions nous pu deviner à cette époque ? Comment aurions nous pu nous douter de ce qu'il allait se passer ?... »

Deuxième partie

« Mlle Midwings ! »

La petite fille sursauta et se retourna.
A travers les draps qu'elle avait étendu devant le cagibis sous l'escalier, elle aperçu le visage mécontent d' Eliot, le majordome en charge de son éducation. Elle avança à quatre pattes jusqu'à l'entrée du cagibi et écarta la porte de fortune pour passer la tête hors de sa cachette. Elle adressa alors une sourire joyeux au majordome :

« Bonjour Eliot. »

« N'essayez pas de m'amadouer jeune fille ! Et sortez immédiatement de cet endroit ! »

Lynn pouffa de rire et rampa hors de la cachette. Elle se releva alors et souris de nouveau au majordome en écartant les bras dans un « Tadaaa ! » plein de joie infantile. L'homme soupira et l'attrapa par un bras pour l'épousseter vigoureusement et défroisser sa robe de neige.

« A chaque fois c'est la même chose ! Lorsque vous voulez échapper à votre cours de lecture/écriture, vous vous cachez quelque part et c'est moi qui suis chargé de vous retrouver ! Voyons mademoiselle, faites donc preuve d'un peu plus de sérieux ! »

Lynn lui adressa un gentil sourire qui eut pour effet d'attendrir le majordome malgré son air sévère.

« C'est parce que c'est amusant quand c'est toi qui vient me chercher ! » commenta joyeusement la petite fille.

Le majordome soupira mais il répondit sur une voix plus douce :

« Vous devriez vraiment arrêter de me martyriser mademoiselle. Et puis que faisiez vous dans cet endroit ? »

« Je jouais avec Jin ! » répondit la fillette, toute contente.

Le majordome retrouva aussitôt son air sévère.

« Vous reparlez encore de ce Jin, votre soi disant frère imaginaire. Je vous en prie mademoiselle, vous savez que vos parents n'aiment pas lorsque vous parlez ainsi. Le décès de votre frère les a beaucoup marqué. »

Lynn regarda ses pieds d'un air abattu et penaud. Eliot retrouva de nouveau son sourire attendrit et attrapa la petite fille par les épaules pour la guider vers l'escalier.

« Venez. Votre professeur vous attends. N'oubliez pas que la lecture est une base importante de l'éducation. »

Lynn se laissa entrainer sans se plaindre.
Du haut de ses cinq ans, la petite fille était fine et élancée et de beaux cheveux d'argent lui tombaient sur les épaules. Son visage était souvent éclairé d'un sourire joyeux et, bien qu'elle les taquine souvent, elle était aimée par tout les serviteurs du manoir pour sa gentillesse. Sa mère était très fière d'elle et ne manquait pas une occasion de lui prouver son amour. Quand à son père, et bien, sans doute l'était il aussi, mais son attitude à son égard était toujours essentiellement éducative. Quoiqu'il en soit, Lynn aimait beaucoup ses parents et les serviteurs du manoir, bien qu'elle avait vite apprit à ne pas parler de Jin devant eux.
Jin... Depuis son plus jeune âge, la petite fille entendait la voix du garçon dans sa tête. Elle était certaine de ne pas juste l'imaginer. Il s'adressait souvent à elle dans son esprit. Et tout deux parlaient longuement, et jouaient ensemble. Les rares fois où elle s'était posé des question sur sa présence, Jin lui avait répondit que lui non plus ne savait pas ce qu'il faisait dans l'esprit de la petite fille. Il avait ajouté qu'il avait juste la certitude d'être son frère jumeaux, chose que la petite fille avait été ravie d'apprendre et qui avait renforcé ses liens avec le garçon. Pourtant, lorsqu'elle avait tenté d'en parler avec les adultes, personne ne l'avait cru. Ils avaient tous mis cela sur le compte d'inventions infantiles de personnage imaginaire et l'avait sévèrement réprimandé sur ses dires. Lynn avait alors caché le plus possible la présence de son frère qui avait approuvé ce choix.
Lynn n'en était pas vraiment triste. Elle avait son frère secret, son jumeaux juste pour elle, et cette situation ne lui déplaisait pas. Au moins, elle ne s'ennuyait jamais.

A coté de ses moments de jeux, Lynn recevait une éducation stricte qu'avait instauré son père. Tout les jours, elle apprenait la lecture, l'écriture, les mathématiques et toutes sortes de choses compliquées. Son père avait en revanche refusé qu'elle aille dans une école, qualifiant ces institutions de « peu recommandable et de mauvaise qualité pour l'éducation ». La petite fille était donc toujours resté au manoir, privée de la présence d'autres enfants, et prenant ses cours auprès de professeurs spécialisés. Un choix que sa mère n'avait pas approuvé, mais auquel elle n'avait pu s'opposer.
Sans possibilité de sortie dans le monde extérieur, Lynn avait apprit à tromper l'ennui par les jeux qu'inventait Jin, toujours plus farfelues et amusants les uns que les autres. En soi, la petite albinos trouvait qu'elle n'avait pas à se plaindre de sa vie.

Troisième partie

Tout semblait aller pour le mieux pour la petite Lynn. Pourtant cela ne pouvait durer.
Car le sombre secret qui planait sur Helena Midwings s'apprêtait à changer le destin de la petite Lynn à jamais.
L'un des moments de la journée préféré de la fillette était le soir, lorsqu'elle se couchait. Car alors qu'elle se glissait dans ses couettes, sa mère venait toujours la rejoindre et s'assoir à coté d'elle. Elle commençait d'abord par lui chantonner une chanson en lui caressant doucement les cheveux. Puis venait le moment de l'histoire. Helena lui contait alors des mythes de sorcières et de sorciers qui affrontaient des monstres ou de méchants hommes et sortaient toujours vainqueur de ces combats. Ces histoires passionnaient Lynn tant elles semblaient vraies, et chaque nuit, la petite s'envolait pour des rêves pleins de magie et d'aventures.

Un soir en revanche, lorsqu'elle vint s'assoir à coté de son lit, Helena semblait soucieuse. Elle garda pourtant son sourire et caressa comme à son habitude les cheveux de sa fille. Mais au lieu de lui raconter une histoire, elle lui parla d'une voix douce et sérieuse :

« Lynn. Demain, tu vas avoir 7 ans. Il est temps que je te parle d'un secret que l'on cache dans ma famille, et qu'on ne révèle qu'à sa fille lors de son septième anniversaire. Ce secret, tu devras le garder pour toi, n'en parler à personne. »

Lynn la regarda en penchant la tête sur le coté de surprise.

« Même à papa ? »

Helena lui caressa les cheveux et sembla tout d'un coup frappé d'un sentiment de tristesse.

« Surtout à ton père. C'est un secret que tu ne confieras qu'à ta fille plus tard. Aujourd'hui, c'est un secret entre nous deux. »

Lynn paru légèrement inquiète, mais sa mère sourit pour la rassurer. Puis elle se pencha légèrement vers elle et lui parla les yeux brillants d'une lueur étrange et malicieuse.

« Lynn, te rappelles tu de tous ces hommes et ces femmes aux pouvoirs étonnants dont je te parlais dans mes histoires ? Et bien nous faisons parti de ses gens. Toi et moi, nous sommes des sorcières. »

Lynn retint son souffle et regarda sa mère avec des yeux ronds.

« Des... Sorcières ? Avec de la magie, des chats noir, des balais et tout ? »

Sa mère eu un petit rire amusé.

« Oui, mais sans les balais. Et le chat n'est pas nécessaire. Nous avons la magie dans notre sang Lynn. Nous possédons ce pouvoir en nous de mère en fille, et à notre septième anniversaire, il se réveille. Demain, tu commenceras avec moi en secret une toute autre étape de ton éducation : la maîtrise de ta magie. Mais cela devra rester un secret, ne l'oublie pas. »

Lynn en croyait à peine ses oreilles. Elle se demanda l'ombre d'un instant si sa mère ne lui faisait pas une farce. Mais, comme si elle avait deviné ses pensées, celle ci leva une main entre elle et prononça quelque chose que la petite albinos ne comprit pas. Aussitôt, une sphère de lumière bleutée apparue dans ses main et flotta en l'air. Fasciné Lynn poussa une exclamation de surprise et de ravissement. Helena eut un sourire doux et fit disparaître la sphère en fermant le poing.

« Demain nous commencerons ton apprentissage. En attendant, dors bien Lynn. »

La femme se pencha et embrassa sa fille sur le front. Puis elle quitta la chambre en refermant la porte derrière elle. Plongée dans le noire, Lynn se roula dans ses couverture. Mais elle ne parvenait pas à trouver le sommeil, trop excitée par la découverte de sa vrai nature. Une sorcière ! Elle était une sorcière ! Comme dans les contes que lui racontait sa mère.

* N'attrape pas la grosse tête quand même. * lui lança Jin d'une voix moqueuse.

* Ça ne te rend pas excité toi de savoir qu'on va pouvoir utiliser la magie ? * répondit sa petite sœur en souriant.

* Ça peut être très intéressant oui. Vraiment très intéressant. * commenta Jin d'une voix étrangement songeuse.

* En tout cas, on verra demain ! * reprit Lynn en baillant enfin. * Bonne nuit Jin. *

* Bonne nuit petite sorcière. * Répondit le garçon avec malice.

Quatrième partie

Le lendemain, comme prévu, l'apprentissage de sorcière de Lynn commença. Le matin de son anniversaire, elle se réveilla avec une étrange sensation, comme si quelque chose s'était éveillée en elle dans la nuit. Ravie, elle senti pour la première fois son pouvoir faire vibrer son corps. Le soir même, elle retrouva sa mère en cachette dans son bureau et y reçu son premier cours de magie.
Pendant trois ans, en plus de ses autres cours, la petite fille se forma à être une sorcière. Sa mère lui fit découvrir le langage des runes, la préparation de sortilèges et de cercles magiques, l'envoutement de personnes à distance ainsi que d'autres domaines de la magie. Lynn, ravie de recevoir cet enseignement et de la découverte de ses pouvoirs, suivi avec assiduité les cours que lui prodigua sa mère, s'appliquant du mieux qu'elle pouvait.
Mais bientôt, une inquiétude vint la tourmenter. Partageant le même esprit qu'elle, Jin suivait les enseignement avec elle. Alors qu'elle était ravie par les sorts de magie blanche destinés à faire le bien, lui, vouait une véritable passion pour la magie noire, sombre et malveillante. A chaque cours, il demandait à Lynn de lire des passages des livres de magie les plus effrayants et de poser des questions sur la magie noire à sa mère. La petite fille s'inquiétait de plus en plus de la fascination qu'avait son frère pour la magie maléfique. Lorsqu'elle tenta de lui confier ses inquiétudes, son frère lui répondit simplement :

* Toi tu ne t'intéresse qu'à tes petits sorts stupides pour fermer une coupure ou guérir une migraine. La magie c'est bien plus que ça ! Elle offre des possibilités infinies ! Et moi, je veux apprendre, et pas me contenter d'être un petit sorcier de pacotille. *

Lynn s'était sentie alors hésitante mais avait tenté vaillamment de lui rappeler que c'était elle la sorcière. Jin avait alors parlé d'une voix froide.

* C'est tellement facile pour toi de faire la morale. Tu as un corps, une existence propre. Tu n'es pas un esprit enfermé dans une enveloppe qui n'est pas la tienne. Mais si tu doute de ma force, laisse moi te montrer. *

Lynn avait senti alors avec surprise son corps s'immobiliser. Puis avec frayeur, elle s'était sentie s'enfoncer dans une partie plus profonde de son esprit, perdant ainsi tout contrôle sur son corps. Mais celui ci n'avait pas tardé à s'animer tout seul. Levant ses mains devant ses yeux, il les avait regardé puis s'était étiré et avait poussé un ricanement. Un rire bien différent de celui joyeux et plein de vie que poussait la petite fille généralement. Un ricanement froid et mauvais.

« Alors ? Que pense tu de ce petit tour que j'ai appris ? »

Lynn senti la peur la saisir. Son corps venait de parler, avec la voix de Jin. Son frère venait de prendre le contrôle de son corps, inversant leurs positions respectives.

* J... Jin... R... Rends moi mon corps...* bafouilla la petite fille terrifiée.

Le garçon rit de nouveau.

« Ça t'inquiète de savoir si je vais le garder à jamais hein ? Tu ressens ce que ça fait de ne pas avoir de maitrise sur le corps dans lequel on est ? Si je le veux, je peux garder le contrôle encore longtemps tu sais. »

* J-Jin... A-a-arr-rr-rrête t-tu me f-fais p-peur... R-rends m-moi mon corps...* supplia la petite albinos.

Le garçon fit un sourire malveillant avec la bouche de sa sœur, puis après avoir apprécié la peur de la fillette, s'exécuta et inversa de nouveau les positions. Lynn retrouva son corps avec soulagement et se laissa tomber par terre en respirant par grande bouffée tremblantes.

* Tu comprends maintenant ? Je suis plus fort que jamais grave à la magie. Et je veux apprendre. * lui lança Jin.

Lynn se recroquevilla sur elle même et retint ses larmes. Pour la première fois de sa vie, elle avait peur de son jumeaux...

Cinquième partie

Il fallut un an pour que Lynn ose enfin parler à sa mère de son jumeaux. Effrayée par les pouvoirs et la soif d'apprendre de ce dernier, elle avait commencé à maigrir. Son corps était devenu plus fin que jamais et son teint pâle. Helena finit par s'en inquiéter et convainquit sa fille de se confier à elle. La petite albinos lui raconta tout. Son jumeaux, l'enfance avec lui, puis la façon dont il avait commencé à changer avec l'apprentissage de la magie. Étrangement, cette fois, sa mère n'eut aucun mal à la croire. Elle posa délicatement sa main sur le front de sa fille et prononça quelques mots. Lynn se senti aussitôt apaisée et s'endormit. Lorsqu'elle se réveilla, sa mère la berçait doucement dans ses bras. Elle lui parla alors d'une voix douce mais ferme, lui racontant qu'elle s'était adressé directement à son frère, et que comme celui ci n'avait pas voulu se faire raisonner, elles allaient l'enfermer et limiter ses pouvoirs. Lynn s'inquiéta aussitôt de la réaction de Jin, mais Helena la rassura en lui indiquant qu'elle l'avait endormi pour quelques heures.
Triste à l'idée de faire une telle chose à son frère jumeaux, Lynn accepta tout de même le rituel, rassurée à l'idée de limiter les pouvoirs de Jin. Elle et sa mère se mirent alors au travail. Elle tracèrent un cercle magique sur le sol et préparèrent le rituel. Puis, assise l'une en face de l'autre en tailleurs, elle commencèrent à réciter les runes du sortilège. Au milieu du cercle, Helena avait déposé un talisman en forme de crochets entourant un rubis. Le rituel gagna en intensité et en puissance au fur et à mesure que la mère et la fille récitaient les mots magiques. Finalement, une intense lumière envahit la pièce, tourbillonna, et plongea sur le talisman. Ce dernier s'éleva dans les airs et tourna sur lui même en émettant des lueurs bleues et rouges. Puis il vibra et retomba au milieu du cercle, inerte de nouveau.
Satisfaite, Helena le souleva par sa chaine et le porta devant ses yeux.

« Il est prêt. Lynn, tant que tu porteras ce collier autour du coup, les pouvoirs de ton frère seront largement diminués. Cela te suffira pour lui parler et le raisonner lentement. »

Heureuse de cette annonce, Lynn tendit le bras et prit le talisman. Mais alors qu'elle allait le mettre autour de son cou, elle remarqua soudain une silhouette sur le pas de la porte. Porte qu'elle avait oublié de fermer en venant. Une personne se tenait dans l'encadrement et les regardait d'un regard indéfinissable. Une personne qui n'était autre que...

« Papa ? » demanda Lynn avec surprise.

Helena tourna vivement la tête à ces mots. Elle lança un regard étrangement effrayé à son mari et son visage perdit ses couleurs.

« Harrison ! Je... Je peux tout t'expliquer ! »

L'homme ne semblait pas l'écouter. Ses yeux passaient de sa femme à sa fille et de sa fille au cercle rouge magique sur lequel elles étaient assisses. Une lueur que Lynn ne reconnu pas s'alluma dans son regard. Il fit un pas en avant vers sa femme. Sans qu'elle sache pourquoi, la petite albinos se sentie soudain glacée par cette démarche et la lueur inconnue dans ses yeux. Helena, elle, sembla encore plus effrayée. D'un bond, elle se leva et se plaça devant sa fille.

« Harrison ! Écoute moi ! Il faut que tu te calmes, tu n'es pas toi même ! »

L'homme de forte stature s'avança de nouveau vers elle.

« Mon chéri, écoute moi... »

« Silence femme ! » cria soudain l'homme d'une voix glaciale. « Garde ta langue de vipère derrière tes dents ! »

Helena se tut aussitôt et se plaça un peu plus devant sa fille. Mais son mari ne faisait attention qu'à elle, ignorant la petite albinos. Il reprit la parole sur le même ton froid

« Trahit par ma propre famille. J'aurais du le savoir dès le début. Mais tu es bien une sorcière, et tu as profité de ma faiblesse pour m'envouter. Quel imbécile j'ai fait, il me suffisait de regarder dans tes yeux pour voir la marque du diable. »

« Harrison... Tu perds la raison. Tu ne penses pas ce que tu dis. Tu sais que je t'aime. »

« Je t'ai dis de te taire démon ! Moi et mon cercle nous chassons les monstres de ton espèce depuis des siècles. Et voilà que l'un d'eux a réussi à me tromper. C'est là toute la perfidie des sorcières. »

Lynn observait la scène avec frayeur. Elle ne comprenait pas tout ce qu'il se passait, mais son père semblait comme fou. Il prononçait des paroles pleines de haine qui glaçaient le cœur de la petite fille.
Helena ouvrit de nouveau la bouche pour tenter de calmer son mari. Mais elle n'eut pas l'occasion de parler. Son mari bondit sur elle et la gifla violemment. La femme tomba à terre et Lynn poussa un cri terrifié. Harrison s'avança lentement vers sa femme qui se redressait avec peine. La petite albinos voulu alors s'interposer et retint son père par un pan de son pantalon.

« Papa ! Papa arrête ! Tu... »

L'homme ne la laissa pas terminer. Une nouvelle gifle puissante atteignit la petite fille sur la mâchoire, l'envoyant se cogner la tête contre le bureau. Sonnée, elle mit du temps pour reprendre ses esprits. Elle vit par ses yeux embrumés son père attraper sa mère par les cheveux. Un éclair brilla alors subrepticement au dessus de leurs têtes. Lynn retrouva alors la vue, pour voir son père planter un couteau dans la poitrine de sa mère. Cette vision mit un certain temps avant d'atteindre son cerveau. Rien de tout ceci ne pouvait être vrai. Elle devait faire un cauchemar. Un effroyable cauchemar, et elle allait bientôt se réveiller dans les bras de sa mère qui la bercerait doucement.
Mais elle ne se réveillait pas, et continuait de regarder le liquide rouge tâcher les vêtements de Helena et s'écouler lentement sur le sol. Dans un état second, n'acceptant toujours pas la réalité de la situation, Lynn se traina à quatre pattes jusqu'au corps inerte de sa mère. En arrivant à sa hauteur, elle plaça une main sur son front.

« T... T... Tout va bien maman... J... Je vais... te soigner. T... Tu vas voir... »

La petite fille posa sa main droite sur la large plaie qui entaillait la poitrine de sa mère.
Elle n'était pas morte, c'était impossible. Elle ne pouvait pas être morte. Elle allait la ramener. Oui, elle allait la soigner avec sa magie.
Elle prononça quelques mots bredouillant et une aura blanche entoura sa main droite. La magie n'eut aucune réaction face à la plaie mais Lynn appuya tout de même sa main dessus avec acharnement. Un acharnement de courte durée... Car soudain une main puissante saisi son poignet et le tira vers le haut. La petite fille cria et lança un regard perdu et terrifié à son père qui l'avait attrapé et qui regardait à présent sa main avec répugnance.

« La main du démon. Tu es la progéniture du diable qui m'a berné pour se reproduire. Je dois te purifier. »

Il leva de nouveau son couteau. Lynn ferma très fort les yeux. Cela lui permit de ne pas voir ce qui arriva, mais ça ne lui supprima pas la sensation brûlante lorsque le couteau entra dans la chaire de son bras. Elle hurla de douleur. Son père ne s'arrêta pas là. Inlassablement il leva son couteau et frappa, trancha, taillada en maintenant toujours le bras à sa portée. Lynn continuait de hurler et se débattait, mais la poigne de son père était trop puissante. La douleur était de plus en plus insupportable. A telle point qu'elle se demanda si elle n'allait pas la tuer...
Folle de douleur et de chagrin, ce fut avec soulagement que Lynn entendit soudain la voix de Jin qui résonna dans sa tête avec douceur.

* Tu en as assez vécu Lynn. Dors, je vais faire le reste. *

Terrifiée, abattue par la douleur insurmontable et écrasée de tristesse, Lynn se laissa aller à la douce magie de son jumeaux et plongea dans un état de profond sommeil.
Lorsque pour la vingtième fois, Harrison leva son couteau, il senti soudain celui ci devenir aussi chaud que du métal en fusion et lui brûler la main. Il le lâcha en même temps que sa victime avec un cri de douleur et recula en se tenant la main. Lynn se releva tranquillement et fit craquer les os de son cou en penchant la tête. Puis ses yeux violets regardèrent l'homme cruel droit dans les siens.

« Bonsoir, père. »

La voix avec laquelle Lynn parla n'avait rien à voir avec celle douce et gentille qu'elle utilisait d'ordinaire. Celle ci était une voix masculine, froide et mauvaise. Harrison regarda son enfant avec des yeux ronds.

« Démon ! » prononça t-il.

Lynn, ou plutôt Jin, ricana.

« Oh non je ne suis pas un démon. Je suis votre fils. Un jumeau mort-né qui a eut la chance de ne pas vivre avec un homme pitoyable comme vous. Un homme qui a tué sa femme de sang froid et mutilé sans hésitation sa propre fille. »

Un sourire sadique passa sur le visage de la petite albinos et une lueur de colère glaciale illumina son regard. Autour de lui, des objets commencèrent à s'élever et léviter dans les airs.

« Une fille, qui se trouve être ma sœur jumelle. Et pour ce que TU lui as fait, tu vas souffrir longtemps Harrison Midwings. »

L'homme perdit ses couleurs devant le regard de son enfant et ses yeux s'emplirent à leur tour de peur.
Alors que la nuit était tombée sur la manoir et que majordomes et serviteurs finissaient leur service, un hurlement effroyable retentit dans toute l'habitation. Un hurlement de douleur, et de désespoir à glacer le sang.
Et un quart d'heure plus tard, tous quittaient en panique le bâtiment en flammes...

Dernière partie

Billy arrêta son récit et respira profondément. Passionné, Alan lui lança un regard interrogateur.

« Et alors vous même vous n'avez aucune idée de ce qui a déclenché ce feu ? »

« Aucune. » confirma l'ancien majordome. « Mais en à peine 20 minutes, il avait dévoré quasiment tout le manoir. Et une heure après, il ne restait plus rien. »

« Donc, vous pensez que M, Mme Midwings et leur fille ont tout les trois péris dans l'incendie ? »

L'homme agita la main d'un air agacé.

« Qui aurait pu survivre à un tel brasier ?! On aurait dit que les enfers se déchainaient... Je ne pense pas que l'un d'eux ait pu en sortir vivant. »

« Vous en êtes sûr ? »

« Sûr... »



Lorsque Lynn retrouva ses esprits, elle était allongée sur un lit d'hôpital. Quelqu'un avait soigné les blessures sur son bras droit mais la vision de la chaire mutilée lui donna la nausée. En tournant la tête à sa gauche elle aperçu un médecin qui discutait avec un homme vêtu d'un manteau noir. Finalement le médecin sorti, et l'homme, voyant qu'elle était éveillée, s'approcha d'elle.

« Lynn Midwings ? Bonjour. Je m'appelle Andrew Mist. Je suis désolé de ce qui est arrivé à tes parents. Néanmoins, j'ai à te parler. »

Il prit place sur une chaise à coté de son lit. Lynn avait l'esprit embrumé et le regard qu'elle lui lança était vague.

« J'appartiens à une organisation gouvernementale en charge de la surveillance des ES, « êtres surnaturels ». Nous savons que tu es une sorcière. Mais rassures toi, nous ne te voulons aucun mal. J'ai seulement été chargé de t'indiquer ce qui t'attend maintenant. Pour garantir ta sécurité, et le bon déroulement de tes études, nous allons t'envoyer dans un endroit où tu pourras vivre avec d'autres personnes qui te ressemblent. C'est un pensionnat du nom de Shinichi situé au Japon. Tu y seras très bien tu verras. »

Lynn ne parvenait pas à comprendre tout ce qu'il disait. Et elle se rendit compte qu'elle s'en fichait pour le moment. Son esprit aussi était mutilé, brisé. Il aurait pu lui annoncer qu'il l'envoyait sur une île déserte, sa réaction aurait été la même. L'homme prit son silence pour une appréciation et hocha la tête. Puis il se leva, tapota avec compassion le bras de la petite fille, puis remit son chapeau et sortit.
Seule, Lynn laissa enfin ses larmes couler sur ses joues et hurla intérieurement...

Une semaine plus tard, après un long voyage en avion, elle se trouvait à bord d'un bus qui les emmenait, elle et d'autres personnes, vers ce mystérieux pensionnat dont lui avait parlé le dénommé Andrew. Quelque peu libérée de son état de désespoir, la petite albinos rêvait, appuyé contre une fenêtre du car. Elle ne savait pas ce qui l'attendait dans cette école, mais elle espérait bien que cette nouvelle vie lui permettrait de recommencer à zéro. On lui avait parlé de gens comme elle. D'être surnaturels, mais pour le moment, elle ne savait pas ce que cela représentait.
D'un geste réflexe, elle tritura le talisman accroché à son cou et s'autorisa un pâle sourire. Au moins Jin serait avec elle. Pour le meilleur, et pour le pire...


♪ Pensionnat Shinichi  ♪

♪ Code du règlement : code OK by Saki~
 ♪ Des remarques ou autre par rapport au forum ? : Aucune, je le trouve très bien comme ça. J'adore le thème et les couleurs. ^-^
 ♪ Premier compte ? : Oui [X] . Non [ ]
♪ Comment êtes vous tombez sur Shinichi ? : Via une bannière pub sur le site « DpStream »


Dernière édition par Lynn Midwings le Jeu 12 Jan - 11:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Risa Shizuka


avatar


Messages : 85
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 20
Localisation : Chambre n°1

Feuille de personnage
Nom Prénom: Shizuka Risa
Âge: D'aspect 16 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Lynn Midwings : Deux âmes dans un corps. [terminé]   Mer 11 Jan - 21:30

Bienvenue petite sorcière ! (: Bonne chance pour la suite de ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Vendal


avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Nom Prénom: Lance Vendal
Âge: 19 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Lynn Midwings : Deux âmes dans un corps. [terminé]   Mer 11 Jan - 22:27

Le Bienvenue! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Midwings

Petite sorcière aux deux âmes

avatar


Messages : 153
Date d'inscription : 11/01/2012
Localisation : Derrière toi ! Bouh !

Feuille de personnage
Nom Prénom: Midwings Lynn
Âge: 12 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Lynn Midwings : Deux âmes dans un corps. [terminé]   Jeu 12 Jan - 9:25

Merci pour l'accueil ! ^-^
Je crois que j'ai terminé. J'espère ne pas avoir fait d'erreurs. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Amaiti

Reine du Kerala ~ Exorciste des dieux Serpents
avatar


Messages : 339
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 23
Localisation : En méditation sur un quelconque rocher.

Feuille de personnage
Nom Prénom: Pr. Hana Amaiti
Âge: d'apparence 23ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Lynn Midwings : Deux âmes dans un corps. [terminé]   Jeu 12 Jan - 10:18

Ben dis donc, c'est une surprise! te cachais-tu dans l'ombre, petite sorcière? Cette superbe présentation, postée en un coup, me ravit x) Bienvenue à toi!^^
(encore une enfant aux cheveux de vieux, et à la personnalité hanté par un jumeau? vraiment étrange...ça promet, peut être t'entendra-tu bien avec Lys Cornwel...^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saki Himaky

Admin ~ Noctis Tenebris Edamus... ~

avatar


Messages : 552
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 20
Localisation : En tête à tête avec sa double conscience meurtrière~

Feuille de personnage
Nom Prénom: Himaky Saki
Âge: 16 ans
Qui as tu déjà rencontré ?:

MessageSujet: Re: Lynn Midwings : Deux âmes dans un corps. [terminé]   Jeu 12 Jan - 17:48

Bienvenue sur le fofo ^^
Magnifique *^* J'adore ta fiche, vraiment !
[J'aime beaucoup le principe de deux âmes dans un corps :3]
C'est avec un grand plaisir que je te valide Wink
Bon jeu sur Shinichi !

_________________




"Can you see it ? This feelings...
Tsumetaku uchitsukeru Quiet."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinichi.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Lynn Midwings : Deux âmes dans un corps. [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lynn Midwings : Deux âmes dans un corps. [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelque part dans le Val d'Anduin [Flashback PV Sefir]
» Corps de verre et coeur de pierre
» COHEN - La mort est une dette que chacun ne peut payer qu'une fois...ou deux si tu es un zombie
» Symboles politiques
» Deux tarées dans le Loiret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Shinichi :: Personnages :: Fiche de présentation :: Fiches validées-